Ran Blake

Naissance

20 Avril 1935, Springfield, Massachusetts, United States

Biographie

Le pianiste américain Ran Blake, né à Springfield (Massachusetts) en 1935, est l'un des principaux représentants du courant Third Stream, qui allie des éléments de musique classique et de jazz, tel que le définit son concepteur Günther Schuller. Auteur en 1961 de l'album emblématique du genre The Newest Sound Around avec la chanteuse Jeanne Lee, cet amateur du cinéma Nouvelle Vague compose plusieurs albums autour de ce thème cinématographiques comme Film Noir (1980), Duo En Noir (1999) ou Chabrol Noir (2016). Il collabore à plusieurs reprises avec le trompettiste italien Enrico Rava. Ran Blake est aussi reconnu comme pédagogue : il enseigne depuis 1967 au New England Conservatory de Boston et met pendant quelques années sa carrière entre parenthèses, avant de redoubler d'efforts en studio à la fin des années 1970. Entre deux albums d'improvisations en solo, il rend hommage à ses maîtres Duke Ellington et Billy Strayhorn, George Gershwin, ses pairs Thelonious Monk et Horace Silver et aux chanteuses Sarah Vaughan et Chris Connor.

Représentant du courant Third Stream qui marie le jazz à des structures musicales classiques et fervent adepte de l'improvisation, le pianiste Ran Blake naît à Springfield, dans le Massachusetts, le 20 avril 1935. Diplômé du Bard College, où il fait la rencontre de la chanteuse Jeanne Lee, il poursuit ses études à l'Université de Columbia sans interrompre ses cours à l'école de jazz.

La collaboration avec Jeanne Lee donne lieu à un duo qui se produit sur scène à partir de 1957. Quatre ans plus tard, à la faveur d'un contrat avec RCA, tous deux enregistrent le classique The Newest Sound Around, chef d'oeuvre de subtilité et de finesse, porté sur les scènes européennes en 1963. Fort de ce succès, Ran Blake enchaîne sur un album d'improvisation au piano, réalisé pour ESP en 1965. Il accepte ensuite le poste d'enseignant au New England Conservatory de Boston et met sa carrière d'artiste entre parenthèses pendant plusieurs années.

Couronné tout au long de sa carrière par plusieurs prix (Guggenheim Foundation, MacArthur Foundation, NEA), le pianiste reprend régulièrement le chemin des studios au milieu des années 1970, après un recueil isolé (Blue Potato, 1969). Il donne notamment une nouvelle lecture de son style de prédilection dans Third Stream Today (1977). Privilègieant les enregistrements en solo, il laisse libre cours à sa passion, depuis l'âge de douze ans et The Spiral Staricase (Robert Siodmak, 1946), pour cinéma Nouvelle Vague, comme en témoigne l'album Film Noir (Novus, 1980), suivi de nombreux exemples : Duo En Noir (1999), Wende (2007), Cocktails At Dusk: A Tribute to Chris Connor (2015) ou Chabrol Noir (2016).

Amateur d'hommages variés, il consacre des volumes à Duke Ellington (Duke Dreams, 1981), George Gershwin (That Certain Feeling: Gershwin Songbook), Thelonious Monk (Epistrophy, 1991), Sarah Vaughan (Unmarked Van: Tribute to Sarah Vaughan, 1995), Horace Silver (Horace Is Blue: A Silver Noir, 2000) et Abbey Lincoln (Down Here Below et Road Keeps Winding). Reconnu pour avoir rafraîchi certains standards du jazz, Ran Blake a collaboré avec des musiciens d'avant-garde comme le saxophoniste Anthony Braxton sur A Memory of Vienna (1988), le trompettiste italien Enrico Rava, Jaki Byard, Mary Lou Williams, Günther Schuller ou Ricky Ford.