Ladytron

Naissance

England

Biographie

Artisan d'une electro pop bien sentie, Ladytron a gagné ses galons de groupe qui compte depuis 2001 et la sortie du disque 604. Puis le groupe de Liverpool, emmené par les DJ Reuben Wu et Daniel Hunt, a véritablement conquis la critique et le public avec ses albums Light & Magic (2002), Witching Hour (2005) et Velocifero (2008).

Quand en 1998, les DJ originaires de Liverpool, Reuben Wu et Daniel Hunt se rencontrent, ils décident de former un groupe autour de leurs influences, allant du glam rock à la house en passant par la pop... C'est en référence au titre « Ladytron » de Roxy Music que les Anglais optent pour ce patronyme... Lors d'un voyage, les deux DJ rencontrent les chanteuses Mira Aroyo (qui est d'origine bulgare) et Helena Marnie, Ladytron est né.
Le premier titre du quatuor, « He Took Her to a Movie » crée une petite sensation médiatique avec ses sonorités électroniques, son attitude punk et ses mélodies pop. La particularité de Ladytron, en tant que groupe de musiques électroniques, réside dans le fait  de jouer live avec de vraies guitares, une vraie batterie et des synthétiseurs analogiques, là où d'autres groupes du même courant musicale n'emploient que des machines...

Ladytron : electro-pop glam ?

Sur le premier EP du groupe, Commodore Rock, Ladytron fait preuve d'éclectisme en mixant ses influences tant pop des années 80, qu'electro des années 90 ou encore rock. Un gros buzz s'empare du groupe à la sortie du premier album, intitulé 604, en 2001. Emmené par le single « Playgirl », l'album bénéficie d'un succès confortable pour sa catégorie. Cette notoriété se confirme à la sortie de Light & Magic en 2002. Ladytron va défendre ce deuxième album durant près d'un an et demi, arpentant les salles du monde entier et surprenant son monde en utilisant de vrais instruments sur scène.

Le disque est suivi d'un album de mix, baptisé Softcore Jukebox en 2003. Deux ans plus tard, Ladytron sort son troisième opus, intitulé Witching Hour. Les singles « Destroy Everything You Touch » et « Sugar » cartonnent dans les charts anglais et le groupe repart pour une tournée marathon. La critique délivre des critiques élogieuses et le vivier de fans des débuts s'étoffe encore.
Le groupe sort en 2006 un disque de remixes des titres de Witching Hour, baptisé Extended Play. Il faut attendre 2008 pour voir Velocifero sortir. Ce quatrième album de Ladytron est celui qui mène le groupe aux oreilles du grand public, et celui qui se vend le mieux jusqu'à présent. Enregistré à Paris avec Alessandro Cortini (qui officie au sein de Modwheelmood et de Nine Inch Nails) et Vicarious Bliss (Justice, DJ Mehdi) et signé sur le label très en vue Nettwerk, Velocifero comprend deux titres (« Kletva » et « Black Cat ») entièrement chantés en bulgare par Mira Aroyo.