Avishai Cohen

Naissance

20 Avril 1971, Israel

Biographie

Contrebassiste israélien né à Naharia le 20 avril 1971, Avishai Cohen, fort de ses débuts sous l'égide du grand pianiste Chick Corea, figure au rang des meilleurs solistes de jazz du début du XXIème siècle. Fin musicien, ses compositions mélodieuses embrassent influences orientales et latines tout en demeurant fidèles à une certaine tradition de style. Depuis son premier album Adama (1998), ses enregistrements sont régulièrement acclamés, tels Lyla (2003), Aurora (2009) ou le remarquable Seven Seas (2011). L'album Duende, paru en 2012, est enregistré avec le pianiste Nitay Hershkovits. Celui-ci est également présent aux côtés d'un ensemble de jazz et d'un quatuor à cordes sur l'album Almah (crédité à Avishai Cohen With Strings, 2013), ainsi que son successeur From Darkness (2015), enregistré en trio. En 2017, Avishai Cohen crée un nouveau groupe pour l'album 1970, mêlant créations et reprises pop-rock et moyen-orientales.

Né le 20 avril 1971 à Naharia, le contrebassiste israélien Avishai Cohen a débuté ses études musicales par le piano à l'Académie de musique et arts de Jérusalem. A quatorze ans, il se met à la basse électrique lorsqu'il découvre Jaco Pastorius et Stanley Clarke. Il fait ses armes durant deux ans dans un orchestre militaire de Tel Aviv avant de partir s'installer à New York, en 1992, où il étudiera à la New School et au Mannes College of Music, y faisant la connaissance du percussionniste Adam Cruz et du pianiste Brad Mehldau.

Si les premiers temps y sont difficiles, Avishai Cohen se fait vite une place dans des orchestres de musiques latines, avec notamment le pianiste panaméen Danilo Perez (Panamonk, 1996). Il fonde son premier ensemble et s'y fait remarquer par Chick Corea qui l'intègre dans son groupe Origin. Cette fabuleuse expérience formatrice lui fait parcourir le monde et rencontrer de nombreux musiciens aux côtés desquels il jouera par la suite : Bobby McFerrin, Alicia Keys, Claudia Acuna, Roy Hargrove, Paquito D'Rivera, Nnenna Freelon ou Herbie Hancock. Il se produira également avec les orchestres philharmoniques de Londres et d'Israël, et le Boston Pops Symphony.

Parmi les enregistrements du groupe Chick Corea & Origin, Avishai Cohen s'est illustré sur le Live at the Blue Note (1997) et Change (1999). De même le pianiste l'invite-t-il sur ses disques solos, avec Corea Concerto (2000), Originations (2000), ou Past Present & Futures (2001) réalisé avec son New Trio.

Sous le label de Chick Corea, Stretch Records, Avishai Cohen réalise un brillant premier album en tant que leader, Adama (1998), mêlant les influences musicales moyen-orientales, espagnoles et latines au jazz traditionnel, en compagnie des batteurs et percussionnistes Jeff Ballard, Don Alias et Jordy Rossi, du guitariste Amos Hoffman et de la chanteuse Claudia Acuna. Il invite également son mentor aux Fender Rhodes, ou Jason Lindner, Danilo Perez, Brad Mehldau, Steve Wilson et Steve Davis.

Son deuxième album, Devotion (1999), propose des compositions très mélodiques et influencées par des musiques traditionnelles israéliennes et arabes. Le contrebassiste et compositeur poursuit cette exploration entre jazz pur et musiques du monde sur le remarqué Colors (2000). Avec The International Vamp Band qui réunit le tromboniste Avi Lebovich, le saxophoniste Yosvany Terry, le trompettiste Diego Urcola, le contrebassiste Yagil Baras et le batteur Antonio Sanchez, il sort Unity (2001), où il s'illustre cette fois à la basse électrique et au piano, et trouve un terrain propice à l'expérimentation.

En 2003, Avishai Cohen fonde son propre label, Razdaz Records, afin de prendre une certaine indépendance en matière de créativité, tout en mûrissant ses expérimentations au fil de rencontres et de nombreuses collaborations. Premier album sorti sous ce label, Lyla (2003) explore des territoires variés, jusqu'à des styles plus funk et pop, s'exprimant également au piano solo (« Structure in Emotion »), au chant, ou dans une étonnante reprise du fameux « Come Together » (1969) des Beatles.

Ayant formé son trio avec le pianiste Sam Barsh et le batteur Mark Guilliana, Avishai Cohen sort At Home (2005) puis Continuo (2006). Après un enregistrement public, As Is... Live at the Blue Note (2007), il accueille le jeune pianiste israélien Shai Maestro dans son trio. La formation remaniée s'illustre avec Gently Disturbed (2008).

Sorti sous le prestigieux label Blue Note, Aurora (mars 2009) présente un contrebassiste utilisant davantage le chant pour s'exprimer, en anglais, hébreu ou ladino, telle sa musique nomade. Le remarquable Seven Seas qui suit en février 2011, vivement saluté par la critique, diffuse une atmosphère onirique appuyée par les vocalistes Karen Malka et Jenny Nilsson. L'album Duende paru au printemps 2012 voit la collaboration du pianiste Nitay Hershkovits, musicien de formation classique rencontré dans un bar. Son successeur, Almah, est crédité au nom d'Avishai Cohen With Strings et comprend un trio de jazz, un quatuor à cordes et un hautboïste. L'album paru en novembre 2013 réunit des compositions originales de jazz et classiques et des airs traditionnels juifs et arabes.

En février 2015, l'album From Darkness voit le contrebassiste revenir à la formule originelle du trio avec Nitay Hershkovits et Daniel Dor. Deux ans après paraît 1970, qui le voit changer de style. À la contrebasse ou basse électrique et au chant, Avishai Cohen mêle créations et reprises pop-rock et airs traditionnels du Moyen-Orient, avec un groupe constitué de Karen Malka (chant), Yael Shapira (violoncelle), Elyasaf Bishari (oud), Jonatan Daskal (claviers), Tal Kohavi (batterie) et Itamar Doari (percussions).