Katia & Marielle Labèque

Naissance

France

Biographie

Connues internationalement, les soeurs Katia et Marielle Labèque (nées à Bayonne en 1950 et 1952 respectivement) commencent leur carrière commune en 1970 avec l'interprétation des Visions de l'Amen de Messiaen sous la direction du compositeur. Ensemble ou séparément, leurs récitals et enregistrements connaissent un grand succès. En 1980, Rhapsody in blue pour deux pianos et percussions est certifié disque d'or. Les soeurs Labèque sont alors très prolifiques de cette période à la fin des années 1990. Enregistré avec une pléiade de stars du rock, l'album Carnaval est le dernier avant une interruption d'une dizaine d'années durant lesquelles elles ont des activités différentes. Mariée au chef d'orchestre Semyon Bychkov, Marielle Labèque retrouve sa soeur en 2005 pour la création à Rome d'une fondation, d'un studio d'enregistrement et du label KML Recordings sur lequel paraît en 2012 l'anthologie Minimalist Dream House, consacrée aux cinquante ans de la musique minimaliste. Le répertoire de Katia et Marielle Labèque est très vaste : il s'étend des périodes classique et romantique aux compositeurs contemporains. Luciano Berio, Gyorgy Ligeti, Philippe Boesmans et Michael Nyman leur ont chacun dédié une oeuvre. En 2015, elles créent sur scène la composition Star Cross'd Lovers de David Chalmin, qu'elles couplent avec West Side Story de Leonard Bernstein pour l'album Love Stories (2017).

Nées à Bayonne à deux années d'écart, le 11 mars 1950 pour Katia Labèque et le 6 mars 1952 pour sa soeur Marielle Labèque, les jeunes filles grandissent à Bordeaux où leur père, médecin, est aussi membre du Choeur de l'Opéra. C'est leur mère, la pianiste Adda Cecchi, ancienne élève de Marguerite Long, qui leur dispense les premières leçons de piano à la maison.

Après un examen réussi pour chacune d'elles au Conservatoire de Paris en 1968, elles décident d'explorer ensemble le répertoire à quatre mains pour deux pianos. En 1970 paraît leur premier enregistrement, les Visions de l'Amen d'Olivier Messiaen, sous la direction du compositeur. Katie et Marielle Labèque s'illustrent dans un répertoire contemporain comprenant Luciano Berio, Pierre Boulez, Gyorgy Ligeti et Philippe Boesmans. En 1980, leur enregistrement de Rhapsody in blue de Gershwin avec l'Orchestre de Cleveland dirigé par Riccardo Chailly est certifié disque d'or. Ce succès n'empêche pas les deux soeurs de mener carrière séparément. Katia Labèque joue dans le groupe de son compagnon John McLaughlin. Sa soeur Marielle convole avec le chef d'orchestre Semyon Bychkov.

Acclamées sur les scènes du monde entier depuis les années soixante-dix, Katia et Marielle Labèque côtoient les plus grands chefs d'orchestre et parcourent les festivals et soirées de gala d'un bout à l'autre de la planète. Admirées par leurs pairs, elles se voient dédicacer des oeuvres pour deux pianos de Luciano Berio (Linea), Michael Nyman (Water Dances), Osvaldo Golijov (Nazareno), Louis Andriessen (The Hague Hacking) et Philippe Boesmans (Cappricio). Elles sont également les premières à jouer la transcription instrumentale de West Side Story par Irwin Kostal et Four Movements de Philip Glass.

Leur discographie, pléthorique, comprend une quarantaine d'enregistrements de Rachmaninov, Hindemith, Brahms, Liszt, Gershwin, Stravinsky, Bernstein, Mozart, Ravel, Schubert, Satie et différents programmes thématiques en studio ou en concert avec Zubin Mehta (Pierre et le loup de Prokofiev et le Carnaval des animaux de Saint-Saëns), Simon Rattle (Sonate et Concerto de Bartok), Seiji Ozawa (Concerto pour deux pianos de Poulenc) et Semyon Bychkov (Mozart Concerti). Très prolifiques dans les années 1980 jusqu'au récital Carnaval enregistré en 1997 avec Elton John, Sting, Paul Simon, Madonna, James Taylor et Tina Turner, les soeurs Labèque interrompent leur carrière commune pendant une dizaine d'années pour se consacrer à des activités différentes. En 2003 paraît un coffret de 6 CD intitulé Piano Fantasy.

De retour en 2005, Katia et Marielle Labèque créent une fondation à leur nom pour promouvoir les liens entre la musique et les arts visuels puis leur propre label, KML Recordings, basé en Italie où elles vivent ensemble (dans un palais florentin puis à Rome depuis 2005). La première sortie du label, enregistrée dans leur nouveau studio KML, est consacrée aux 50 ans de la musique minimaliste. Le projet Minimalist Dream House est créé à King's Place à Londres en novembre 2011 et présenté à la Cité de la Musique à Paris en février 2013. Il réunit des oeuvres de John Cage, Steve Reich, Michael Nyman, Arvo Part, Terry Riley, William Duckworth et d'autres compositeurs contemporains joués avec des musiciens de rock alternatif ou de musiques expérimentales et improvisées.

L'album qui suit à l'été 2014, Sisters, fait revivre les souvenirs d'enfance des deux soeurs à travers des pièces de Tchaïkovski, Brahms et Dvorák. En 2015 suit la création sur scène de la composition Star Cross'd Lovers de David Chalmin. L'oeuvre présentée à la Philharmonie de Paris est enregistrée avec West Side Story de Leonard Bernstein pour l'album Love Stories paru en 2017.