Luc Arbogast

Naissance

2 Novembre 1975, La Rochelle, Charente-Maritime, France

Biographie

Musicien autodidacte passionné par la musique médiévale, Luc Arbogast, né à La Rochelle le 2 novembre 1975, commence par jouer et chanter dans les rues pendant plusieurs années avant d'enregistrer cinq albums auto-produits entre 2003 et 2012. Sa participation à l'émission The Voice, la plus belle voix, couronnée de succès, voit la carrière du contre-ténor prendre un nouveau tour avec un contrat et un nouvel album à la clé. Sorti en août 2013, Odysseus bénéficie d'une couverture médiatique inédite pour ce genre musical. Devenu un musicien connu dans le monde entier par ses vidéos de concerts de rue, Luc Arbogast s'expose une nouvelle fois à grande échelle avec l'album Oreflam (2014), suivi deux ans plus tard par Metamorphosis (2016), entre musique celtique traditionnelle et évolution new age.

Luc Arbogast naît le 2 novembre 1975 à La Rochelle (Charente-Maritime) et grandit dans cette région. À dix ans, il découvre l'Alsace où ses parents (un père militaire et une infirmière allemande) ont déménagé.

Musicien autodidacte, il s'initie à la guitare et s'intéresse à la culture et à la musique médiévale. Pendant un temps, Luc Arbogast exerce le métier de cordonnier avant de jouer et chanter dans les rues de Strasbourg. Accompagné d'un bouzouki irlandais ou d'un laud (aussi appelé bandurria), il interprète des cantiques (Cantigas de Santa Maria), des lieder et des oeuvres de la poétesse-musicienne Hildegard von Bingen ou du compositeur Guillaume de Machaut. Parallèlement, Luc Arbogast enregistre cinq albums autoproduits : Fjall d'yr Vinur (2003), Domus (2004), Hortus Dei (2007), Aux Portes de Sananda (2009) et Canticum in Terra (2012).

En 2013, la carrière du contre-ténor prend un nouveau tour quand il participe à la deuxième saison de l'émission The Voice, la plus belle voix. Son parcours jusqu'en finale suscite l'intérêt des téléspectateurs et de la major Universal qui lui propose un contrat d'artiste. Son sixième album Odysseus, sorti le 5 août, se voit gratifier d'une large couverture médiatique. Il comprend notamment une adaptation de la célèbre Moldau (Bedrich Smetana), rebaptisée « Nausicaa » et extraite en simple, une autre de l'Adagio d'Albinoni et une reprise de « Mad World » (Tears for Fears), aux côtés d'autres compositions personnelles.

Ce succès, confirmé par un disque de platine et des résultats de ventes inespérés, lui vaut de se produire à l'Olympia de Paris, malgré une chute de cheval survenue quelques semaines plus tôt. Cette mésaventure oubliée, le musicien retrouve le chemin des studios pour l'enregistrement de l'album Oreflam, paru en août 2014 et comprenant notamment une adaptation vocale personnelle du thème instrumental de la série Game of Thrones, assorti d'un clip vidéo. Invitée à cette authentique fête médiévale et galante, Marie Yacoub chante sur la « Veillée des oiseleurs ». Deux ans plus tard, le chanteur hors du temps revient avec un troisième album grand-public, Metamorphosis, qui le voit fusionner musique celtique traditionnelle et modernisme new age.