Chet Faker

Nom de naissance

Nicholas James Murphy

Naissance

23 Juin 1988, Australia

Biographie

L'Australien Nicholas James Murphy, qui adopte le pseudonyme de Chet Faker en hommage à son musicien préféré, émerge en 2011 avec une reprise d'un titre de Backstreet, « No Diggity ». Son style electro au tempo ralenti, influencé par la soul et le folk, se précise sur l'EP Thinking In Textures (2012). Invité sur le premier album de Flume et remixeur de MS MR et The Temper Trap, Chet Faker dévoile son premier album Built on Glass en avril 2014.

Né en Australie, c'est en hommage à son musicien préféré, le trompettiste Chet Baker, que Nicholas James Murphy prend le pseudonyme de Chet Faker afin d'éviter toute confusion avec un certain compatriote nommé Nick Murphy.

En 2011, sa reprise du titre de Blackstreet, « No Diggity », fait son apparition sur les réseaux internet. Le style electro au tempo ralenti de Chet Faker, mêlé à des influences soul et folk, attire l'attention du public avec l'EP Thinking In Textures sorti en mars 2012, sacré « simple ou EP de l'année » aux Australian Independent Records Awards. Son auteur nommé « révélation de l'année » lors de la même cérémonie collabore au premier album de Flume sur « Left Alone » et remixe les titres « Dark Doo Wop » de MS MR et « Trembling Hands » de The Temper Trap.

Après une nouvelle collaboration avec Flume sur l'EP Lockjaw, Chet Faker s'attelle à son premier album intitulé Built on Glass. Lancé le 11 avril 2014, celui-ci comporte notamment les simples « Melt » (avec Kilo Kish) et « Talk Is Cheap ».