Elina Duni

Naissance

Tirana, , Albania

Biographie

Chanteuse, musicienne et pédagogue, l'Albanaise Elina Duni (née en 1981) base sa carrière en Suisse où elle fonde son propre quartette de jazz pour l'album Baresha (2008). Deux ans plus tard sort Lume Lume, acclamé par la critique spécialisée. Signée sur le label ECM, Elina Duni reste très attachée à ses racines balkaniques qu'elle développe sur les albums suivants Matanë Malit (2012) et Dallëndyshe (2015).

Elina Duni naît à Tirana, capitale de l'Albanie, en 1981. À l'âge de cinq ans, elle montre des prédispositions pour le chant et la scène qui l'attire déjà.

En 1992, après la chute du régime albanais, la famille d'Elina Duni s'installe à Genève (Suisse) où la jeune fille poursuit ses études. Décidée à embrasser une carrière artistique, Elina Duni intègre de 2004 à 2008 la Haute Ecole des Arts de Berne où elle s'inscrit en classe de jazz pour approfondir le chant, la composition et la pédagogie musicale.

Durant cette période étudiante, elle forme son propre groupe avec Colin Vallon (piano), Patrice Moret (basse) et Norbert Pfammatter (batterie). La création de l'Elina Duni Quartet lui permet de concilier les airs de son enfance dans les pays balkans (« Osso Varun »), son goût pour la chanson française et le jazz moderne comme l'illustre le premier album Baresha sorti en avril 2008 sur le label suisse Meta Records, comprenant entre autres originaux et adaptations deux reprises de Serge Gainsbourg (« Ces petits riens » et « La Javanaise ») et une de Léo Ferré (« Avec le temps »).

Une tournée européenne et des apparitions dans plusieurs festivals de jazz et de chanson entretiennent la rumeur positive autour de ce premier album. En avril 2010, le nouvel album du quartette baptisé Lume Lume (Monde, Monde) retient tout autant l'attention sur cette révélation jazz aux intonations slaves. La signature de la chanteuse avec le label contemporain ECM débouche sur l'enregistrement de l'album Matanë Malit (2012), très bien reçu par la critique spécialisée. Toujours proche de ses racines balkaniques, Elina Duni chante des thèmes de la tradition folklorique albanaise sur l'album suivant Dallëndyshe (« L'hirondelle »), qui paraît en 2015.