Ambrose Akinmusire

Naissance

1 Mai 1982, Oakland, California, United States

Biographie

Musicien promu de la Berklee School of Music de Boston, le trompettiste d'origine nigériane Ambrose Akinmusire (né à Oakland, en Californie, le 1er mai 1982) se fait connaître au fil de séances pour Steve Coleman, Joe Henderson ou Joshua Redman, avant de voler de ses propres ailes. Honoré du prestigieux Prix Thelonious Monk (2007), il fait ses débuts de soliste sur l'album Prelude - To Cora (2008), dans lequel il dirige sa propre formation comprenant notamment le pianiste Aaron Parks. Musicien éclectique, il s'abreuve autant aux sources des standards et du post-bop que du free jazz, du rap ou de la musique classique et moderne. Parallèlement à d'autres collaborations avec Vijay Iyer, The Mingus Big Band, The San Francisco Jazz ou Esperanza Spalding, il défriche de nouvelles sonorités pour sa première collaboration avec le label Blue Note, l'album When the Heart Emerges Glistening (2011), réalisé en quintette avec Gerald Clayton, Harish Raghavan, Walter Smith III et Justin Brown. Trois ans plus tard, The Imagined Savior Is Far Easied to Paint (2014) met en avant ses compositions enregistrées avec le même personnel, élargi par les présences de la chanteuse Becca Stevens, du guitariste Charles Altura et du quatuor à cordes Osso. Ambrose Akinmusire se distingue ensuite par ses collaborations avec le rappeur Kendrick Lamar et le bassiste Marcus Miller. En 2017 sort le double album en public A Rift in Decorum: Live at the Village Vanguard. Son album studio suivant, Origami Harvest (2018), provient d'une commande faite par le Manhattan's Ecstatic Music Festival sur les facettes les plus opposées de son style. Il réunit, aux côtés de ses musiciens, le Mivos Quartet et le rappeur Kool A.D. Son jeu intrépide et dissonant, à l'avant-garde du jazz, ne manque pas de dérouter comme sur le double album On the Tender Spot of Every Calloused Moment (2020), un album engagé dans lequel il revendique ses racines.

Le trompettiste Ambrose Akinmusire voit le jour le 1er mai 1982 à Oakland (Californie, États-Unis), au sein d'une famille d'origine nigériane.

Dès l'âge de trois ans, il est installé devant un piano. Étant ce qu'on appelle un musicien prodige, il suit des cours intensifs à l'université de Californie du Sud où il décroche un master en jazz. Étudiant en musicologie passionné par la théorie, l'analyse et les expérimentations musicales, Akinmusire enrichit son parcours par un passage à la Berklee High School of Music à Boston (Massachusetts). Entre deux cours, il participe entre temps à des séances en studio pour Joe Henderson, Steve Coleman (Resistance Is Futile, 2001), Joshua Redman et Billy Higgins, avant même d'atteindre la majorité.

Installé à New York, le trompettiste étudie ensuite à la Manhattan School of Music où il rencontre et joue avec Lonnie Praxico, Vijay Iyer (In What Language?, 2003), Josh Roseman, The Mingus Big Band et The San Francisco Jazz Collective. En 2007, il remporte le prestigieux Concours Thelonious Monk et enregistre son premier album Prelude - To Cora, en compagnie de Walter Smith III (saxophone ténor), Aaron Parks (piano), Chris Dingman (vibraphone), Joe Sanders (basse) et Justin Brown (batterie). L'artiste qui se dit influencé par la chanteuse Björk et Frédéric Chopin est considéré comme un musicien prometteur, sorti vainqueur du Concours Carmine Caruso pour la trompette.

Accompagnateur inventif et demandé pour des séances, Ambrose Akinmusire participe aux albums de John Escreet (Consequences et Don't Fight the Inevitable), Esperanza Spalding (Esperanza), Le Boeuf Brothers (House Without a Door) et David Binney (Graylen Epicenter). En 2010, il enregistre son deuxième album en quintette avec les fidèles Walter Smith III et Justin Brown, le prodige du clavier Jason Moran (Fender Rhodes), Gerald Clayton (piano) et Harish Raghavan (basse). Le résultat, forcément surprenant, When the Heart Emerges Glistening, paraît sous le label Blue Note en avril 2011. En mars 2014, c'est avec une équipe élargie que le trompettiste revient pour un album de sa composition, The Imagined Savior Is Far Easied to Paint, à une reprise près. Au quintette de l'album précédent s'ajoutent le guitariste Charles Altura, le quatuor à cordes féminin Osso et les vocalistes Becca Stevens, Theo Bleckmann et Cold Specks.

L'année suivante, Ambrose Akinmusire se distingue par ses collaborations avec lerappeur Kendrick Lamar sur l'album To Pimp a Butterfly et le bassiste Marcus Miller pour Afrodeezia. En 2017 sort ledouble album en public A Rift in Decorum: Live at the Village Vanguard. Son album studio suivant, Origami Harvest(2018), provient d'une commande faite par le Manhattan's Ecstatic MusicFestival sur les facettes les plus opposées de son style. L'exercice, qui réunit son groupe habituel, le Mivos Quartet et le rappeur Kool A.D. (Victor Vasquez), décline un spectre allant de la musique expérimentale au rap en passant par le free jazz, le funk et le spoken-word.