Sleepy LaBeef

Nom de naissance

Thomas Paulsley LaBeff

Naissance

20 Juillet 1935, Smackover, Arkansas, United States

Biographie

Né Thomas Paulsey LaBeff à Smackover dans l'Arkansas le 20 juillet 1935, le guitariste et chanteur Sleepy LaBeef reste fidèle au rock'n'roll durant toute sa carrière, de la fin des années 1950 aux années 2010. Il meurt à l'âge de 84 ans le 26 décembre 2019 à Siloam Springs, dans l'Arkansas. Dernier pionnier et survivant du style rockabilly, il grandit dans une ferme et reçoit très tôt le surnom de « Sleepy » en raison de ses paupières tombantes. Il apprend à jouer de la guitare et part à dix-huit ans pour Houston (Texas), où il chante du gospel et se produit dans les bars ou à la radio, dans les programme Louisiana Jamboree et Louisiana Hayride. Il fait sensation par sa grande taille (1m98) partout où il passe. En 1957, « Sleepy » LaBeef sort son premier single sous le label Starday Entre 1957 et 1963, il enregistre une vingtaine de faces dans le plus pur style rockabilly, pour les labels Starday, Dixie, Gulf, Crescent, Wayside, Finn ou Picture Records. Il est parfois crédité au nom de Tommy LaBeef. En 1964, le rocker s'établit à Nashville et s'oriente dans un style plus country. Il signe avec Columbia et enregistre six singles dont le dernier est son premier hit classé, « Every Day » (n°73). Lors de son passage chez Plantation Records, il signe en 1971 le titre « Blackland Farmer » qui se classe n°67. Il est également apparu au cinéma dans le film The Exotic Ones (1968), où il incarne le rôle d'un monstre des marécages. Les années 1970 le voit enregistrer pour le label Sun Records, racheté par Shelby Singleton, le fondateur de son ancien label. Ses albums de reprises et de titres originaux et ses tournées à travers les états en forgent la légende de ce vétéran du rock'n'roll originel, très apprécié des amateurs par son jeu original et inventif, comme en témoignent les albums The Bull's Night Out (1974), Western Gold (1975), 1977 Rockabilly (1978), Downhome Rockabilly (1979), ou les suivants, édités par les labels Charly Records et Rounder. Populaire en Europe, « Sleepy » LaBeef se produit deux fois au festival de Wembley, en Angleterre. Le retour du rockabilly au début des années 1980 le porte comme l'un des héros du style, au moment où paraissent les albums studio It Ain't What You Eat (It's the Way How You Chew It, 1981) et Electricity (1982), suivis en 1987 par l'album en public Nothin' But the Truth. Au cours des années 1990 paraissent successivement Strange Things Happening (1994), I'll Never Lay My Guitar Down (1996) et le coffret rétrospectif de 6 CD, Larger Than Life (1996). En 2000, LaBeef signe son retour avec l'album Tomorrow Never Comes, auquel participe la chanteuse Maria Muldaur. Toujours actif durant cette décennie, il signe un hommage à Johnny Cash en 2003 et un dernier album, Rides Again (2012), support à un film documentaire sur sa longue carrière sorti en DVD. Opéré du coeur en 2003, il meurt à son domicile de l'Arkansas en fin d'année 2019.