Mike Ibrahim

Biographie

Mike Ibrahim se construit un solide bagage de musicien et de chanteur qu'il met à profit sur les albums Ninaroz (2005) et La Route du Nord (2009). Son folk mâtiné de rythmes africains et caribéens est prêt à conquérir un large public comme en atteste la chanson « Amoureux de mon amie ». Sa plume poétique et engagée qu'il met au service de Stanislas, Julien Clerc ou Christophe Maé se retrouve dans un troisième album magnifique paru en juin 2013 sous le titre L'Enfant des Siècles.

Né en Martinique d'un père malgache et comorien et d'une mère afro-américaine, Mike Ibrahim passe son adolescence dans divers groupes et tente sa chance à différents concours de chant avant d'accompagner quelques chanteurs (Eric Virgal) en tant que choriste.

Folk caribéen

Au bout de quelques années de scène, il décide de se lancer et se met à composer des chansons. Installé en métropole, Mike Ibrahim glisse ses textes et des musiques pour des artistes comme Shaymané. Repéré par un petit label, il signe son premier album Ninaroz en 2005.

Son folk mâtiné d'influences caribéennes et africaines attire l'attention du label Polydor (Universal) qui signe l'artiste pour son deuxième opus. La Route du Nord sort en octobre 2009 avec une diffusion plus importante qui permet à Mike Ibrahim de s'imposer dans le rang des futures révélations. Le titre « Amoureux de mon amie » tourne avec succès sur la toile.

Le chanteur à la plume poétique et engagée ne tarde pas à retenir l'attention de ses confrères. Ains, Stanislas, Julien Clerc et Christophe Maé font-ils appel à ses services pour leurs albums respectifs. Cette reconnaissance ne tourne cependant pas la tête de Mike Ibrahim qui revient en juin 2013 avec l'album L'Enfant des Siècles dont est extrait le titre « Tu étais le pays que j'aimais ». Parallèlement à ce troisième opus fort réussi sort en édition numérique le recueil collectif de nouvelles Les Animaux sauvages.