Jonathan Boulet

Biographie

L'Australien Jonathan Boulet commence comme tant d'autres à composer et enregistrer seul dans son minuscule studio sis dans son garage. Il n'est cependant pas question chez lui de garage rock mais de folk à tendance pop. L'album Jonathan Boulet sort en 2009 et est album de la semaine sur la radio australienne Triple J. Jonathan Boulet n'est pas avare de ses efforts et participe également aux groupes Parades et Snakeface. Son début de notoriété lui permet de se produire avec des artistes tels Mumford & Sons, Tame Impala, ou The Middle East. Jonathan Boulet change quelque peu de registre en 2012 avec We Keep the Beat, Found the Sound, See the Need, Start the Heart où il apparaît entouré d'un groupe dans une veine rock alternatif.

Jonathan Boulet est natif des environs de Sydney en Australie. C'est là qu'il commence à composer et enregistrer dans son garage aménagé en studio. Jouant lui-même de tous les instruments, Jonathan Boulet sort en 2009 l'album Jonathan Boulet teinté de folk et de pop. Bien accueilli dans son pays, ce premier disque devient le chouchou de la radio Triple J où il est disque de la semaine à sa sortie. Jonathan Boulet profite de ce début réussi pour se produire en concert aux côtés d'artistes chevronnés tels Tame Impala, The Middle East, Kate Nash, et Mumford & Sons.

Le jeune homme ne se limite pas à ces efforts solitaires et joue de la batterie pour Parades, ainsi que de la basse chez Snakeface. Il décide d'ailleurs de recourir à une formation de groupe pour son deuxième album qu'il enregistre avec quatre autres musiciens. Sorti en juin 2012,  We Keep the Beat, Found the Sound, See the Need, Start the Heart expose une nouvelle facette des envies musicales de Jonathan Boulet. Cette fois le folk est tenu à l'écart au profit d'un rock alternatif plutôt endiablé et nourri d'inspirations diverses, dont seraient fiers des groupes comme Animal Collective, Arcade Fire, ou Vampire Weekend.