New Young Pony Club

Biographie

Quintette anglais inspiré par la new wave et le post-punk, mené par la chanteuse Tahita Bulmer, New Young Pony Club appartient à la vague des groupes new rave baptisés fluokids. Leur musique mêlant l'electro dansante aux mélodies pop séduit un large public à l'écoute du premier album Fantastic Playroom, paru en 2007. New Young Pony Club conserve la confiance de la critique à la sortie de The Optimist au printemps 2010.

New Young Pony Club est né de la rencontre de la chanteuse Tahita Bulmer avec le guitariste et producteur Andy Spence qui lui écrit des chansons.

D'origine trinidadienne, Tahita Bulmer a vécu une enfance nomade entre Londres, New York et Le Caire, se passionnant pour les sciences, la littérature et les animaux. Inspirée par la new wave et les groupes néo-romantiques des années 1980, elle forme Alphawave en 1994 puis collabore à l'album Man Mountain de Blue States en 2002. En 2005, elle décide Andy Spence de s'investir en groupe et recrute pour musiciens Lou Hayter (claviers), Sarah Jones (batterie) et Igor Volk (basse). Le groupe publie d'entrée deux petits singles, « The Get Go » et « Ice Cream » sur le label Tirk Recordings.

Repéré par le label australien Modular, New Young Pony Club connaît un succès modeste avec le single « The Bomb », n°47 en mars 2007. Il prend de la consistance avec la sortie de l'album Fantastic Playroom en juillet, adoubé par la critique et nominé au Mercury Prize. Le groupe est alors assimilé à la vague new rave ou fluokids représentée par Klaxons ou CSS. Le New Musical Express l'inclut dans sa tournée Indie Rave Tour 2007.

Après une tournée intensive et divers remixes pour The Gossip, Operator Please ou Manic Street Preachers, New Young Pony Club se consacre à l'enregistrement de son deuxième album, sans son bassiste démissionnaire. A sa sortie en mars 2010, The Optimist reçoit des critiques positives. Il comporte en premier extrait le titre « Chaos ».