Jacques Schwarz-Bart

Naissance

22 Décembre 1962, Les Abymes, Guadeloupe, France

Biographie

Jacques Schwarz-Bart, ou « Bro­ther Jacques » pour ses amis de la galaxie jazz, est un saxophoniste reconnu à New York où il accompagne Erykah Badu, Eric Benet, Me'shell Ndegeocello, Roy Hargrove ou D'Angelo. Cet esprit brillant diplômé de Sciences-Politiques, qui a abandonné une carrière de haut fonctionnaire pour la musique, a publié des albums où il célèbre le mariage du jazz aux rythmes ancestraux du gwoka. L'inventeur du jazz-ka se distingue dans les albums Soné Ka-La en 2006 et Abyss en 2008. En 2010 sort son quatrième opus, Rise Above, aux accents soul de sa compagne Stephanie McKay, suivi de The Art of Dreaming en 2012 et de Jazz Racine Haïti, sous influence vaudou, en 2014.

Fils des écrivains André et Simone Schwarz-Bart, Jacques Schwarz-Bart naît le 22 décembre 1962 aux Abymes, en Guadeloupe.

Brillant élève, le jeune homme est aussi un passionné de musique qui cherche à décrypter tous les rythmes qu'il entend. Après des études de droit à la faculté d'Assas et un passage à Sciences-Politiques à Paris dont il ressort diplômé en 1985, Jacques Schwarz-Bart exerce un temps une activité de haut fonctionnaire mais son amour du jazz prend le dessus.

Le jeune saxophoniste part étudier au Berklee College of Music à Boston puis s'installe à New York où il devient l'accompagnateur de stars comme Erykah Badu, Eric Benet, Me'Shell Ndegeocello, Roy Hargrove pour qui il compose « Forget Regret », ou D'Angelo qu'il accompagne sur la tournée Voodoo en 2000. En 1999 sort le premier album de Jacques Schwarz-Bart, Immersion, sur le label Fresh Sound.

Ce passionné des rythmes gwoka de son île natale, qu'il associe à sa pratique décalée du saxophone, enregistre l'ambitieux Soné Ka La (Que résonne les tambours) avec Lionel Loueke (guitare), les chanteurs Jacob Desvarieux, Admiral T et la diva néo-soul Stephanie McKay. L'album publié en septembre 2006 est encensé par la critique et place son auteur au rang des meilleurs saxophonistes contemporains.

Sorti à l'automne 2008, Abyss est dédié à ses parents. De ce troisième album plus intime auquel collaborent Reggie Washington, John Scofield, Guy Konquete et Elisabeth Kontomanou s'échappe toute la poésie et le lyrisme du saxophoniste. Deux ans plus tard, Rise Above explore la fusion entre le jazz-ka et le groove funk de sa compagne Stephanie McKay, avec la complicité amicale de Me'shell Ndegeocello sur « Home ».