Travis Barker

Naissance

14 Novembre 1975, Fontana, Californie, United States

Biographie

Batteur précoce, Travis Barker connaît la popularité avec le groupe punk pop Blink-182 entre 1998 et 2005. Après avoir gardé les fûts de Box Car Racer en 2002 et The Transplants en 2003, le Californien tatoué à la coupe iroquoise forme l'éphémère +44 et collabore avec DJ AM. Gravement accidenté après le crash de son jet en 2008, il se remet à jouer avec Slash puis s'attelle à son premier album solo, l'étonnant et rap Give the Drummer Some paru en 2011.

Le Californien Travis Landon Barker est né le 14 novembre 1975 à Fontana. Batteur dès son plus jeune âge, à quatre ans, il forme plusieurs groupes successifs au lycée : Feeble, The Suicide Machine et The Aquabats. En 1998, il remplace Scott Raynor au sein de Blink-182.

La notoriété du groupe punk pop Blink-182 décolle instantanément avec l'album suivant Enema of the State et sa cohorte de hits. Suivent le live The Mark, Tom and Travis Show: Enema Strikes Back (2000) et le studio Take Off Your Pants and Jacket (2001). Parallèlement, Travis Barker et Tom Delonge participent au projet éphémère Box Car Racer qui débouche sur un album homonyme en 2002. Blink-182 se sépare après un dernier album sorti fin 2003.

La formation californienne n'est pas encore dissoute que son batteur a déjà rejoint The Transplants, groupe formé avec Tim Armstrong (Rancid) et Rob Aston (AFI). De cette union naît un album homonyme éclectique (garage rock, ska, rap) sorti à l'automne 2002. En 2005, Barker et son ex-collègue Mark Hoppus forment +44, un groupe qu'il doit quitter pour soigner une blessure au bras après l'album When You Heart Stops Bleeding.

En 2007, le batteur collabore aux disques d'Avril Lavigne (The Best Damn Thing), Bun B, Pharrell Williams et Black Eyed Peas. La même année, il monte Expensive Taste avec Rob Aston et le rappeur Paul Wall, puis s'aventure avec DJ AM. Le 20 septembre 2008, il échappe de peu à la mort suite à l'écrasement de son jet privé peu après le décollage. Seul lui et DJ AM réchappent de l'accident (le disc-jockey meurt d'une overdose l'année suivante). A sa sortie de l'hôpital, Barker retrouve ses camarades de Blink-182 pour l'enregistrement d'un nouvel album. Dans l'intervalle, il collabore avec Slash, Mary J. Blige et donne des cours de batterie à Rihanna.

En 2010, le garçon à la crête d'Iroquois et au corps bardé de tatouages s'attelle à l'enregistrement de son premier album solo riche en collaborations. Give the Drummer Some, à mi-chemin entre punk pop, electro et rap, paraît en mars 2011. Outre les producteurs Swizz Beats et The Neptunes, il réunit une noria d'amis tels que Slash, Snoop Dogg, Busta Rhymes, Lil Wayne, Ludacris, Lil Jon, Kid Cudi, Pharrell Williams, Tom Morello et Paul Wall, sans oublier The Transplants et Cool Kids.