Alejandro Escovedo

Naissance

10 Janvier 1951, San Antonio, Texas, United States

Biographie

Alejandro Escovedo débute sa carrière avec le punk, avant de définir son style entre country alternative et country rock très énergique. Pourvu d'un talent avéré de singer songwriter, Alejandro Escovedo se signale avec Gravity en 1992, pour ses débuts en solo. S'il ne rencontre pas un large public, Alejandro Escovedo est largement reconnu par ses pairs et devient une référence. Frôlant la mort en 2003, il est aidé par de nombreux artistes tels John Cale ou The Jayhawks. Il signe un retour éblouissant en 2006 avec The Boxing Mirror. Pris en main par le manager de Bruce Springsteen, Alejandro Escovedo sort à la suite deux albums produits par Tony Visconti, Real Animal en 2008 et Street Songs of Love en 2010.

AlejandroEscovedo est né le 10 janvier 1951 à San Antonio (Texas). Ses frères Pete Escovedo et Coke Escovedo sont percussionnistes pour Santana, Pete Escovedo est par ailleurs le père de Sheila E. C'est en 1975 à San Francisco (Californie) que Alejandro Escovedo débute dans la musique, avec le groupe pré-punk The Nuns. A ce titre Alejandro Escovedo participe à la bouillonnante scène punk californienne, il en garde l'énergie tout au long de sa carrière.

Au début des années quatre-vingt, Alejandro Escovedo part pour Austin (Texas) où il s'adonne à la country alternative. Il participe aux groupes Rank and File et The True Believers. Son talent éclate avec son premier album en solo, Gravity en 1992. Alejandro Escovedo déploie d'entrée un rare talent de singer songwriter, à l'aise dans les ballades comme dans des rock furieux proches d'un son garage. Parallèlement à ce début de carrière personnelle, Alejandro Escovedo assouvit son penchant pour le rock teigneux au sein de Buick MacKane. Le groupe sort l'album The Pawn Shop Years en 1997.

Si, malgré leur qualités, ses premiers albums ne lui attirent pas les faveurs du grand public, Alejandro Escovedo devient néanmoins un artiste culte. Reconnu par de nombreux artistes qui le citent comme référence, Alejandro Escovedo enfile malgré lui les habits du beautiful loser à la Elliott Murphy. Cette reconnaissance de ses pairs va cependant aider Alejandro Escovedo à surmonter une période dramatique. En 2003, il manque de succomber à une hépatite C, et connaît ensuite de graves difficultés financières. John Cale, Ian Hunter, The Jayhawks ou Lucinda Williams se mobilisent alors pour lui venir en aide.

Tiré d'affaire en 2005, Alejandro Escovedo remercie ses soutiens et le public avec l'éblouissant The Boxing Mirror. Son style particulier, quelque part entre Joe Strummer et Bruce Springsteen, fait de The Boxing Mirror un album incontournable. A la qualité de l'écriture, s'ajoute l'urgence de l'interprétation pour un Alejandro Escovedo arrivé au sommet.

A partir de 2008, Jon Landau, ancien manager de Bruce Springsteen, prend en mains la destinée de Alejandro Escovedo. Cette collaboration donne lieu aux albums Real Animal en 2008 et Street Songs of Love en 2010. Les deux albums sont produits par une autre légende, Tony Visconti producteur de T. Rex, David Bowie ou Iggy Pop. Landau/Escovedo/Visconti voilà assurément une équipe de rêve pour un country rock garage carrément enthousiasmant. D'autant que Chuck Prophet co-signe une grande partie des titres de Real Animal et Street Songs of Love.