Susanne Abbuehl

Naissance

30 Juillet 1970, Bern, Bern-Mittelland, Switzerland

Biographie

Pianiste et compositrice suisse et néerlandaise née à Berne le 30 juillet 1970, Susanne Abbuehl suit un apprentissage musical classique à la harpe et au clavecin avant d'aborder la composition et le chant. Après des études de musicologie à l'Université de Los Angeles (UCLA), elle forme un groupe de jazz puis revient en Europe, à La Haye (Pays-Bas), où elle suit l'enseignement de Jeanne Lee (jazz) et Rachel Gould (musique classique). Partageant sa vie entre les Pays-Bas où elle réside, la Suisse où elle enseigne et l'Inde où elle apprend les technique de chant classique, l'artiste enregistre pour le label ECM les albums April (2001), récompensé par le Prix Edison, puis Compass (2006) et The Gift (2013).

Compositrice et chanteuse suisse d'origine néerlandaise née à Berne le 30 juillet 1970, Susanne Abbuehl? grandit dans une famille de mélomanes. Un premier contact avec la harpe à cinq ans et le clavecin à sept ans l'orientent vers la composition de chansons dans un langage qui lui est propre et des cours au conservatoire. Elle développe un certain goût pour la musique baroque.

À dix-sept ans, elle rejoint Los Angeles pour étudier pendant une année en classe de musicologie à l'UCLA. Elle forme un groupe de jazz qui se produit aux États-Unis et au Canada. De retour en Europe, elle continue au Conservatoire de La Haye (Pays-Bas) où enseignent la chanteuse de jazz Jeanne Lee et son homologue classique Rachel Gould. Après l'obtention d'un master, Susanne Abbuehl approfondit ses études de chant dans les conservatoires de Bâle et de Lucerne. À Amsterdam où elle s'installe, elle suit les cours de chant classique indien du docteur Indurama Srivastava et les leçons du compositeur Diderik Wagenaar. Elle effectue des voyages réguliers en Inde où elle rencontre à Bombay le chanteur renommé Prabha Atre.

Après un premier album autoproduit en 1997 baptisé I Am a Rose, Susanne Abbuehl et ses musiciens Christof May et Wolfert Brederode signent sur le prestigieux label ECM de Manfred Eicher et enregistrent l'album April qui sort en 2001. Salué par la critique, April reçoit la plus haute récompense néerlandaise, le Prix Edison en 2002 et est sélectionné dans la catégorie « Meilleure chanteuse féminine » du magazine américain Downbeat. En 2006, l'album suivant Compass qui voit les participations de Michel Portal et de Lucas Niggli obtient les mêmes louanges de la critique jazz internationale. Sept ans plus tard, le troisième album pour ECM The Gift pour lequel elle s'entoure de Wolfert Brederode (piano, harmonium), Mathieu Michel (flugelhorn) et Olavi Louhivuori (batterie, percussions) rencontre un public plus large à sa sortie en mai 2013.