Antonio Pappano

Naissance

20 Décembre 1959, Epping, Essex, England

Biographie

Né en Angleterre en 1959 de parents d'origine italienne, Antonio Pappano grandit aux États-Unis où il entreprend des études de chef d'orchestre après l'apprentissage du piano. Assistant de Daniel Barenboim au Festival de Bayreuth, il dirige le Norwegian Opera en 1990 puis est nommé à la tête du Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles. En 2002, à seulement trente-neuf ans, il devient le plus jeune directeur du Royal Opera House de Covent Garden (Londres). Spécialiste de l'art lyrique romantique, il dirige plusieurs productions de Wagner (Tristan et Isolde), Verdi (Le Trouvère, Don Carlo), Puccini (La Bohême, Rondine, Tosca, Madame Butterfly) ou Massenet (Werther, Manon), avec entre autres Roberto Alagna, Angela Gheorghiu et José Van Dam. En 2011, Antonio Pappano est fait Chevalier des Arts et des Lettres. Directeur de l'Orchestre de l'Académie Sainte-Cécile à Rome depuis 2005, il enregistre dix ans plus tard l'opéra Aïda de Verdi avec Anja Harteros et Jonas Kaufmann.

Né le 30 décembre 1959 à Epping, dans l'Essex (Angleterre), Antonio Pappano grandit aux États-Unis où sa famille d'origine italienne s'installe quand il a 13 ans. Le garçon étudie le piano, la composition et la direction d'orchestre dans le Connecticut avant d'être engagé comme répétiteur au New York City Opera à 21 ans.

Après ces années de formation, Antonio Pappano devient un jeune chef d'orchestre en vue. Assistant de Daniel Barenboim au Lyric Opera de Chicago, il le suit au Festival de Bayreuth lorsque le maestro dirige le Ring de Wagner. Pappano prend ensuite les rênes de plusieurs orchestres, à commencer par le Norwegian Opera (1990), et conduit différentes formations à Londres, San Francisco, Chicago, Francfort, Berlin et Paris (au Théâtre du Châtelet). En 1992, à seulement 32 ans, il est nommé directeur du Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles où il dirige la saison opératique et orchestrale. L'année suivante, il remplace au pied-levé Christoph Von Dohnanyi pour une production de Siegfried (Wagner) au prestigieux Staatsoper de Vienne.

Au fil de la décennie, Antonio Pappano devient le chef d'orchestre le plus en vue de sa génération. Directeur honoraire de l'Orchestre Philharmonique d'Israël, il travaille également avec les orchestres d'Oslo, Lyon, Paris, Londres, Los Angeles, Berlin ou Cleveland. En 1999, à seulement trente neuf ans, il devient le plus jeune directeur du Royal Opera House à Covent Garden (Londres) en vue du remplacement de Bernard Haitink, qui se retire en 2002. En 2005, il prend les commandes de l'Orchestre de l'Académie Sainte-Cécile à Rome.

Connu à travers les nombreux opéras qu'il dirige, Antonio Pappano est sous contrat exclusif avec le label EMI Classics qui publie ses productions les plus célèbres : Tristan et Isolde (Wagner) avec Placido Domingo ; Le Trouvère (Verdi), Tosca, Madame Butterfly et La Bohême (Puccini) avec Roberto Alagna et Angela Gheorghiu, ainsi que Werther de Massenet, avec Patricia Petibon, ou Manon, avec José Van Dam. Son enregistrement de La Rondine (L'Hirondelle, de Puccini) a été couvert de récompenses (Gramophone Award, Choc de la Musique, Diapason d'or).

Honoré du titre de Chevalier des Arts et des Lettres en décembre 2011 et marié à la répétitrice vocale Pamela Bulloch, Antonio Pappano est devenu un chef de référence dans l'art lyrique ou les oeuvres orchestrales comme les symphonies de Mahler, Tchaïkovski ou Rachmaninov. En 2011, il crée l'opéra Anna Nicole de Mark Anthony Turnage. D'un concert à un récital puis à un opéra, le Britannique ne cesse de s'imposer comme un chef de référence à son époque. En 2015, il forme un duo piano-chant exquis avec Joyce DiDonato pour le récital Live at Wigmore Hall, et enchaîne avec la superproduction Aïda avec Jonas Kaufmann et Anja Harteros.