Kurt Rosenwinkel

Nom de naissance

Kurt Peter Rosenwinkel

Naissance

28 Octobre 1970, Philadelphie, Pennsylvanie, United States

Biographie

Doté d'une dextérité prodigieuse, le guitariste américain Kurt Rosenwinkel (né en 1970) s'est fait un nom sur la scène jazz depuis ses débuts en 1990. Membre du groupe Human Feel et du Paul Motian Electric Bebop Band, il participe à bon nombre de séances (plus d'une soixantaine de Brad Mehldau et Joshua Redman au rappeur Q-Tip) et enregistre sous son nom quelques albums où la créativité se joint en toute décontraction à la virtuosité. The Next Step (2001), Heartcore (2003) ou Our Secret World (2010) figurent au rang des plus belles réussites du musicien installé à Berlin.

Kurt Peter Rosenwinkel, dont le nom rappelle les origines allemandes de ses parents, est né à Philadelphie (Pennsylvanie) le 28 octobre 1970. Passionné de musique dès son plus jeune âge, il apprend la maîtrise du piano et de la guitare et entre à la Berklee School of Music à Boston (Massachussets) où il reste deux ans et demi.

Engagé dans l'orchestre du vibraphoniste Gary Burton sur Six Pack (1990) et en tournée, Kurt Rosenwinkel délaisse ses études pour se lancer dans la scène jazz de Brooklyn où il emménage par la suite. En 1994, le guitariste participe au groupe Human Feel (cinq albums jusqu'en 2007) et rejoint simultanément l'Electric Bebop Band du batteur Paul Motian avec qui il enregistre quatre albums en cinq ans.

La technique de Rosenwinkel ne passe pas inaperçue auprès des ténors du jazz de la Côte Est, ce qui l'amène à jouer pour Mark Turner, Chris Potter, Brian Blade Fellowship, Danilo Perez, Seamus Blake, Rebecca Martin ainsi que les groupes Marcy Playground (rock) ou Wax Poetic (electro rap). Adobué par ses maîtres Pat Metheny et John Scofield, il entame sa carrière de soliste par l'album live East Coast Love Affair (1996) auquel participent Avishai Cohen et Jorge Rossy, suivi d'un Composer's Award en 1998 et de la collection de standards Intuit (1999).

Signé sur le label Verve Records qui publie The Enemies of Energy datant de 1996, le guitariste qui monte enregistre successivement The Next Step  (2001), sommet de raffinement en quartette (Mark Turner, Ben Street et Jeff Ballard), puis Everything Will Be Alright (2002) et Heartcore (2003). Comme sur les albums suivants, Deep Song en 2005, Reflections en 2009 et Our Secret World l'année suivante, la technique de Kurt Rosenwinkel s'allie parfaitement à un jeu fluide et une créativité sans cesse renouvelée.

Le musicien berlinois d'adoption poursuit son aventure au sein du Brian Blade Fellowship (Seasons of Changes en 2008) et s'illustre aux côtés de Charlie Peacock, Joshua Redman, Aaron Goldberg, du duo Charlier-Sourisse et du rappeur Q-Tip sur ses albums phares The Renaissance (2008) et Kamaal/The Abstract (2009).