Eivind Aarset

Naissance

23 Mars 1961, Oslo, , Norway

Biographie

Guitariste norvégien né à Oslo en 1961, Eivind Aarset est un représentant du style « nu jazz », un jazz électronique qu'il adapte à son instrument. Accompagnateur de chanteurs ou de musiciens comme Ray Charles, Ute Lemper, Arild Andersen et Dhafer Youssef, il joue régulièrement avec le trompettiste Nils Petter Molvaer. Sur ses albums qualifiés de « Miles Davis post-électrique », dont le premier Électronique Noire voit le jour en 1998, Eivind Aarset invite la crème du jazz moderne nordique. Son cinquième album studio, Dream Logic (2013), le intégrer la famille ECM. Il revient à son label d'origine, Jazzland Records, pour le suivant intitulé I.E., publié en 2016.

Le guitariste Eivind Aarset est né le 23 mars 1961 à Oslo (Norvège). Imprégné par le jazz de la période électrique et les possibilités offertes par l'électronique, il choisit de fusionner ces deux composantes pour créer un style qui lui est propre, qualifié à la fin des années 1990 de « nu jazz ».

Accompagnateur d'artistes importants comme Ray Charles, Dee Dee Bridgewater, Ute Lemper, Eivind Aarset s'établit une belle notoriété dans le cercle du jazz scandinave et participe aux projets du bassiste Arild Andersen, du pianiste Bugge Wesseltoft ou du joueur d'oud Dhafer Youssef. Remarqué au festival Maijazz en 1997, le guitariste influencé autant par Jimi Hendrix que Terje Rypdal compose un premier album à partir d'une pièce baptisée 7. Ce premier opus sorti l'année suivante sous le titre Électronique Noire accueille quelques personnalités comme Bugge Wesseltoft et le trompettiste Nils Petter Molvaer qui ne tarde pas à l'intégrer à son groupe.

Après ce premier ouvrage visionnaire fêté par la presse spécialisée pour son mélange de trip-hop, drum'n'bass, rock et jazz, Eivind Aarset réalise quatre autres albums pour le label Jazzland Records : les très electro Light Extracts en 2001 et Connected en 2004, le plus abordable Sonic Codex en 2007 et Live Extracts, constitué d'extraits de concerts, en 2010. Le Sonic Codex Orchestra qui le suit en tournée comprend Marius Reksjo (basse électrique), Audun Erlien (guitare, claviers), Wetle Holte (synthétiseurs), Hans Ulrik (clarinette basse), Erik Honoré et Jan Bang (sampling, production).

En 2012, Eivind Aarset collabore plus spécifiquement avec Jan Bang pour l'album Dream Logic, paru en novembre (janvier 2013 en France). Ce projet, le premier pour le label ECM, additionne couches de guitares, samples, programmation et divers effets électroniques, conduisant à une oeuvre contemporaine proche du style ambient cher à Brian Eno, figurant parmi ses influences étendues. Il revient à son label d'origine, Jazzland Records, pour le recueil suivant I.E., publié en 2016.