Julien Baer

Biographie

Si Julien Baer est moins connu que son frère Edouard, ce n'est pas à cause de son talent qui fait de ce précuseur de la nouvelle scène française l'un des artistes les plus intéressants de sa génération. Apparu avec un superbe album homonyme en 1997, ce mélodiste sait prendre son temps pour ouvrager la pop délicate de Notre-Dame des Limites (2005) et Le La en 2009.

Né en 1964 à Paris, Julien Baer est le frère du comédien, présentateur et humoriste Edouard Baer.

Plus attiré par la chanson que par la comédie, ce compositeur discret apparaît en 1997 avec un album homonyme, superbe, porté par la pop orchestrale de « Marie pense à moi » et la bossa nova (« Le monde s'écroule »). Enregistré à Los Angeles avec des musiciens du cru, il est finalisé à Paris avec l'assistance de Bertrand Burgalat.

En 1999, Julien Baer offre Cherchell, un disque dans une veine pop anglo-saxonne avec une pointe d'electro (« Juger un homme ») apportée par Philippe Zdar, moitié de Cassius. Son savoir-faire l'impose comme un précurseur de la nouvelle scène française.

Dans la même veine pop sophistiquée paraît Notre-Dame des Limites en 2005, comportant quelques accents soul (sample de Barry White) ou world (utilisation de la kora). Il est suivi en 2009 par Le La, quatrième album d'un artiste au raffinement jamais pris en défaut.