Slim Harpo

Nom de naissance

James Moore

Naissance

11 Janvier 1924, Lobdell, Louisiane, United States

Biographie

Harmoniciste, guitariste et chanteur, Slim Harpo (1924-1970) est de l’avis de tous l’un des bluesmen les plus influents. A l’origine du swamp blues, il laisse derrière lui des standards comme « I’m a King Bee » (1957) ou « Baby Scratch My Back » (1965).

Né James Moore le 11 janvier 1924 à Lobdell (Louisiane) et très jeune orphelin, Slim Harpo travaille tôt dans les industries de la pêche et du bâtiment, apprenant l'harmonica en autodidacte et influencé par Jimmy Reed, Blind Lemon Jefferson ou Sonny Boy Williamson (Rice Miller).

Il joue dans les clubs de Bâton-Rouge et y rencontre J.D. Miller, un producteur féru d'harmonica qui lui donne le sobriquet de Slim Harpo.

Son premier enregistrement, réalisé en mars 1957, fera de lui une légende : un 45 tours avec « I Got Love If You Want It », mais surtout « I'm a King Bee » dont la reprise par The Rolling Stones en 1964 marquera leur premier gros succès.

Slim Harpo est un des créateurs du swamp blues, celui des marécages de Louisiane. Son chant nasal et paresseux, conjugué à un jeu d'harmonica simple mais très contrôlé, sur un accompagnement essentiellement rythmique, confère à sa musique un attrait irrésistible.

Celui-ci s'est exercé non seulement sur les Noirs sudistes qui ont plébiscité « Still Rainin'In My Heart » (1961) ou « Baby Scratch My Back » (1965) mais également sur Otis Redding, Muddy Waters et des groupes comme The Kinks, The Doors ou The Fabulous Thunderbirds.

Slim Harpo serait certainement devenu un habitué des scènes internationales s'il n'était mort d'une crise cardiaque le 31 janvier 1970, à l'âge de quarante-six ans.

Il faut ainsi retenir également comme figurant parmi ses meilleurs compositions, « What a Dream », « Dream Girl », « Strange Llove », « Tip On In » (1967) ou « Tee-Ni-Nee-Ni-Nu » (1968). Ses reprises de « Folsom Prison Blues » de Johnny Cash, « Mohair Sam » de Charlie Rich ou des standards « I'm Gonna Miss You » et « Little Queen Bee » sont aussi à souligner particulièrement.