Suzanne Vega

Nom de naissance

Suzanne Nadine Vega

Naissance

10 Juillet 1959, Santa Monica, Californie, United States

Biographie

Suzanne Vega est une artiste singulière et talentueuse. Révélée dans le cadre du renouveau folk avec Suzanne Vega (1985) et Solitude Standing (1987), elle atteint le succès avec le simple « Luka ». Mariée avec Mitchell Froom, elle sort sous sa houlette deux albums expérimentaux, 99.9 F° (1992) et Nine Objects of Desire (1996). Depuis son divorce, elle revient à un univers plus traditionnel à travers le très réussi Beauty & Crime en 2007. Après les quatre volumes de la série Close-Up où elle ré-enregistre d'anciens titres en acoustique, Suzanne Vega est de retour en 2014 avec Tales from the Realm of the Queen of Pentacles. Puis, en 2016, elle décide de donner une dimension discographique à la pièce à laquelle elle a contribué en 2011, An Evening With Carson McCullers, avec un album inspiré du spectacle qu'elle avait consacré à l'écrivaine.

Suzanne Vega joue de la guitare dès l'âge de onze ans, l'abandon par son père est un traumatisme fondateur qu'elle exorcise à travers ses chansons. En 1985 son album Suzanne Vega crée à lui seul un regain folk, cette jeune fille seule à la guitare propose des chansons belles et dépouillées comme « Marlene On The Wall ». Adoptée immédiatement en Angleterre, la chanteuse confirme en 1987 avec Solitude Standing et « Luka » un simple qui fait le tour du monde, sur le thème de l'enfance maltraitée.

En 1990 le groupe électro DNA remixe le titre d'ouverture de Solitude Standing, « Tom's Dinner » interprété a capella. Paré de rythmes synthétiques, le titre devient un tube inattendu en se classant n° 5 aux Etats Unis, n° 2 en Grande Bretagne, n° 1 en Allemagne, Suisse et Autriche et n° 16 en France. Parallèlement Suzanne Vega sort Days of Open Hand, album plus pop et globalement décevant. Sa rencontre et son mariage avec Mitchell Froom, entrainent Suzanne Vega sur les voies de l'expérimentation. 99.9 °F en 1992 est une ambitieuse tentative de folk futuriste, certainement en avance sur son temps. Avec Nine Objects of Desire la tendance ne fait que se confirmer, Suzanne Vega semble être dépouillée de sa personnalité artistique, elle devient l'interprète de Mitchell Froom.

En 1998 elle participe à la cacophonie sonore de Dopamine, album éminemment personnel de son mari. Song in Red and Grey en 2001 est un album de rupture, personnelle et artistique avec Mitchell Froom. Malheureusement le contexte émotionnellement troublé ne permet pas à Suzanne Vega de délivrer le meilleur d'elle même, Song in Red and Grey est cependant un clin d'oeil aux fans de la première heure. Suzanne Vega leur signifie son retour en tant qu'artiste. Beauty & Crime en 2007 marque la véritable résurrection artistique de Suzanne Vega. Bâti comme un opéra autour du thème de la vie des gangsters new-yorkais des années 1930, Beauty & Crime donne l'occasion à Suzanne Vega de revenir à l'art de brosser des portraits. A ce jeu là, Suzanne Vega est très douée, l'album est une réussite de folk jazz impeccable. « Ludlow Street » ou « Frank & Ava » sont parmi ses meilleurs titres depuis très longtemps.

Au printemps 2010, Suzanne Vega marque une parenthèse en livrant Close-Up: The Love Songs Vol. 1, premier volet d'une quadrilogie consacrée à son oeuvre. People &Places toujours en 2010, States of Being en juillet 2011, et Songs of Family en septembre 2012, complètent la série Close-Up. Ces quatre disques permettent à Suzanne Vega de ré-enregistrer une soixantaine de titres de son catalogue ainsi que cinq nouvelles chansons. Il faut attendre 2014 pour voir la sortie de Tales of the Realm of the Queen of Pentacles, réalisé avec l'aide de Gerry Leonard (guitare, production) et d'une équipe où se cotoient Gail Ann Dorsey (basse) ou Larry Campbell (guitare, mandoline).
En 2016, elle prolonge sur disque le projet qu'elle avait concrétisé en 2011, de porter sur les planches la vie de l'écrivaine Carson McCullers, décédée à l'âge de 50 ans en 1967. Elle signe donc un album, Lover, Beloved : Songs From an Evening With Carson McCullers, dont la dizaine de titres, co-signés par Duncan Sheik, s'inspirent du spectacle.