Tommy Nilsson

Nom de naissance

Erik Tommy Nilsson

Naissance

11 Mars 1960, Solna, Stockholm County, Sweden

Biographie

Tommy Nilsson voit le jour le 11 mars 1960 à Stockholm. Il débute dans le milieu du heavy metal, au sein du groupe Horizont, mais sa voix puissante et son charisme évident l’autorisent à ambitionner une carrière solo. Contre toute attente, c’est loin de la Suède, en France, qu’il fait ses premiers pas. Il est signé par le producteur Yves Accary et publie un premier single, « No Way No How », qui devient un tube en 1981, s’écoulant à près d’un million d’exemplaires. Le disque du même nom, qui emprunte la voix du disco et de ballades pop est publié dans la foulée. S’ensuit en 1982 Tommy Nilsson, un deuxième opus orienté pop-rock, qui peine à convaincre. Le chanteur opère un retour en Suède et s’engage dans les rangs de la formation de heavy metal Easy Action. Puis il enregistre « Allt Som Jag Känner », un duo, en compagnie de Tone Norum, la sœur de John Norum, guitariste du groupe Europe. Le chanteur à la crinière blonde tient enfin son tube populaire. Les portes de l’Eurovision s’ouvrent alors : il défend les couleurs de son pays avec la chanson « En Dag ». Il obtient une très honorable quatrième place au concours et une deuxième au top des ventes suédois. Les années 1990 confirment le succès du chanteur dont le répertoire s’adoucit à mesure que les années passent pour prendre une voie davantage pop-rock. Avide d’expériences, il s’engage par ailleurs dans divers projets et goûte successivement au cabaret, aux comédies musicales, assure des doublages pour des films d’animation et publie même un album de Noël. En 2005, après une absence discographique de six ans, il livre Tiden Före Nu, qui empoche la deuxième place du top suédois et prouve que sa pertinence est toujours intacte. Peu en vue dans les années qui suivent en termes de parutions, il publie en 2013 Stay Straight on the Current Road, qui se classe dans son pays avec une 52e place. En 2020, soit 25 ans après avoir goûté une première fois aux charts, « Dina färger var blå », neuvième à l’époque, retrouve le chemin du top des ventes en Suède avec une 74e place, plébiscité par un public nostalgique.