Nena

Biographie

Souvent qualifié de « one-hit wonder » en raison du succès « kolossal » de son simple « 99 Luftballons » en 1983, le groupe allemand Nena n'a pourtant pas perdu de temps en route et publié un album par an avant de tirer sa révérence en 1987 : Nena en 1983, Fragezeichen (?) en 1984, Feuer und Flamme en 1985 et Eisbrecher en 1986. Après la séparation, la chanteuse Gabriele Susanne Kerner entame une carrière solo sous ce qui est aussi son pseudonyme.

De son vrai nom Gabriele Susanne Kerner, la chanteuse allemande Nena voit le jour le 24 mars 1960 à Hagen. Devenue dès 1979 la chanteuse de The Stripes, où Rolf Brendel officie en tant que batteur, elle convainc ce dernier, alors son petit ami, de monter un groupe qui adoptera son pseudonyme, Nena, en 1981.

Partis pour Berlin, ils sont rejoints par Jörn-Uwe Fahrenkrog Peterson aux claviers, Carlo Karges à la guitare et Jürgen Dehmel à la basse. Au mois d'août 1982, ces musiciens qui composent tous leurs morceaux ensemble, font sensation avec leur premier simple, « Nür Geträumt », qui parvient à se hisser au second rang dans les charts allemands, une place qu'il occupe pendant six semaines.

Rapidement, le reste de l'Europe suit : l'Autriche, la Belgique, les Pays-Bas et la Suisse préparent ainsi le terrain pour une invasion encore plus massive, qui intervient avec la publication du single suivant, « 99 Luftballons », ambassadeur luxueux d'un premier album sans titre, Nena, publié au début de l'année 1983. Véritable tube en puissance, il franchit allègrement l'Atlantique pour se placer, un an plus tard, à la deuxième place du Billboard aux États-Unis. Une performance exceptionnelle pour un titre non-anglophone, qui intervient au moment où sort le deuxième album, Fragezeichen (?). Une version anglaise de la chanson est même enregistrée, permettant à Nena d'atteindre la première place des charts britanniques et de poursuivre dans son élan une immense tournée qui le fait passer en Espagne, en Scandinavie, au Royaume-Uni, en France et jusqu'au Japon.

Afin de faire fructifier mondialement sa soudaine notoriété, un album international du nom de 99 Luftballons est mis en oeuvre. Il comprend des versions anglaises et allemandes de leurs titres extraits des deux premiers disques. Jusqu'au milieu de l'année 1985, Nena surfe ainsi sur le succès de son hit, parvenant toutefois à marquer les esprits avec « Rette Mich », mais aussi « Irgendwie, Irgendwo, Irgendwann » extrait de son troisième véritable 33 tours, Feuer und Flamme

Mais Nena va se révéler incapable de survivre durablement à son tube, tentant malgré tout d'imposer des versions anglaises de ses chansons à travers le monde. Sa popularité commence à décliner, y compris localement, où les deux derniers simples extraits de Feuer und Flamme ne rentrent pas dans les charts. L'album Eisbrecher paraissant à la fin de l'année 1986 ne rectifie pas tir, bien au contraire. En plus d'un échec commercial, il attise les divisions au sein du groupe. Tandis que le bassiste Jürgen Dehmel divorce de la soeur de Nena, la relation entre cette dernière avec le batteur Rolf Brendel prend fin également au bout de huit ans. Le groupe disparaît définitivement des écrans radar en 1987, tandis que sa chanteuse, Nena, se lance en solo en 1989 après deux ans de repos.