Nazareth

Naissance

Dumferline, Fife, Scotland

Biographie

Le groupe écossais Nazareth participe à l'âge d'or du hard rock britannique, dont il est l'un des noms les plus en vue. Inspiré directement par le blues rock, Nazareth se signale par la voix nasillarde de son chanteur Dan McCafferty, présent jusqu'en 2013. Formé en 1968, Nazareth est célèbre en Angleterre grâce à l'album Razamanaz (1973), puis conquiert le monde avec son chef d'oeuvre Hair of the Dog (1975). Cette période faste est de courte durée pour le groupe qui traverse les décennies 1980 et 1990 avec moins de panache, l'album The Fool Circle (1981) étant son dernier succès d'envergure. Néanmoins, la formation reste active et se produit régulièrement durant cette période, jusqu'à l'album Boogaloo (1998). Il faut ensuite attendre une décennie avant l'apparition d'un nouvel album studio, The Newz (2008). Membres historiques, McCafferty et le bassiste Pete Agnew recrutent le guitariste Jimmy Murrison en 1994, puis le fils du second, le batteur Lee Agnew, en 1999. Cette formation, présente sur l'album Big Dogz (2011), est remaniée après le départ du chanteur, tombé malade et remplacé par Linton Osborne sur Rock 'n' Roll Telephone (2014). Quatre ans après, le Gallois Carl Sentance chante sur le vingt-quatrième album studio Tattooed on My Brain (2018).

Nazareth se forme en 1968 à Dumferline (Fife). Dan McCafferty (chant), Manny Charlton (guitare), Pete Agnew (basse), et Darrell Sweet (batterie) initient le groupe dans leur Ecosse natale, avant de partir chercher fortune à Londres en 1970. Nazareth sort en 1971 l'album Nazareth, largement noyé dans la production du moment. Exercises en 1972 permet à Nazareth d'attirer un minimum d'attention et d'effectuer les premières parties de Deep Purple. C'est d'ailleurs le bassiste de Deep Puple, Roger Glover qui est à l'origine du succès de Nazareth.

Roger Glover produit en 1973 Razamanaz, aux sonorités entre glam et blues. « Broken Down Angel » et « Bad Bad Boy » sont tous deux dans le top dix des ventes anglaises, et participent grandement au succès de Razamanaz. Lancé sur la bonne voie, Nazareth conforte son succès en Grande-Bretagne avec les albums suivants, Loud 'n' Proud en 1973 et Rampant en 1974. Nazareth est alors prêt à conquérir le monde, et surtout le juteux marché américain.

Hair of the Dog en 1975 permet de réaliser cette conquête de la meilleure des manières, l'album ayant la bonne idée d'être le chef d'oeuvre du groupe. La version américaine de l'album comprend la reprise de The Everly Brothers, « Love Hurts » qui devient le premier et seul top dix américain de Nazareth. Le déclin est aussi rapide, l'inspiration de Nazareth ayant visiblement atteint ses limites. Après 2XS en 1982, Nazareth disparaît des radars et doit se contenter de sa popularité en Allemagne et dans les pays nordiques.

En 1999, Darrell Sweet le batteur originel du groupe décède à cinquante-et-un ans et est remplacé par Lee Agnew, le fils du bassiste Pete Agnew. Curieusement ce coup du sort relance quelque peu Nazareth, qui a l'instar de nombreux vétérans revient à son style d'origine plutôt que de courir en vain après son époque. Sorti en 2008, The Newz est le meilleur album de Nazareth un certain temps. Il est suivi par Big Dogz (2011), le dernier avec Dan McCafferty, tombé gravement malade et remplacé sur l'enregistrement suivant Rock 'n' Roll Telephone (2014) par Linton Osborne. Quatre ans après, c'est avec un nouveau chanteur, le Gallois Carl Sentance, que Nazareth reprend le chemin du studio pour son vingt-quatrième album Tattooed on My Brain (2018).