Nils Petter Molvaer

Naissance

18 Septembre 1960, Sula, , Norway

Biographie

Pionnier du jazz electro (ou nu-jazz), le trompettiste norvégien Nils Petter Molvaer, né sur l'île de Sula en 1960, fait ses débuts au sein du supergroupe Masqualero, signé par le label ECM, aux côtés de Tore Brunborg, Jon Balke, Arild Andersen et Jon Christensen (1983-1995). Quatre albums plus tard, il entame une carrière solo avec le brillant album Khmer (1998), puis poursuit ses expériences vers le rock et l'électronique sur NP3 (2002) ou Hamada (2009). Émule de Miles Davis et de Jon Hassell, Molvaer alias NPM compose également la bande originale du film Edy (2005) et revisite ses classiques sur Streamer (2004) et Remakes (2005). Ses collaborations incluent des albums de Marilyn Mazur, Bill Laswell et Jah Wobble, Eivind Aarset (le guitariste l'a accompagné de 1998 à 2009). En 2011 sort Baboon Moon, nouvelle référence du style jazz electro. Trois ans plus tard, l'album original en sextette Switch se distingue pour ses ambiances contrastées. En 2016 suit Buoyancy.

Né sur l'île de Sula (Norvège) le 18 septembre 1960, Nils Petter Molvaer grandit dans un environnement peuplé de montagnes et de forêts. L'appel de la musique ne tarde pas à remplacer celui de la nature chez le jeune homme passionné de jazz depuis l'enfance, de la découverte de Billie Holiday aux expérimentations électriques de Miles Davis.

Après des cours de solfège et de trompette au Conservatoire de Trondheim, Molvaer intègre la formation Masqualero, ainsi baptisée en référence à la composition de Wayne Shorter pour Miles Davis. La formation composée de Jon Christensen (batterie), Arild Andersen (contrebasse) et Tore Brunborg (saxophone) laisse quatre albums publiés par ECM : Bande à Part (1985), Masqualero (1987), Aero (1988) et Re-Enter (1991).

Entre 1990 et 1996, le trompettiste recherché collabore aux albums de Jon Balke, Sidsel Endresen, Batoru et Marilyn Mazur. Formé au classique et au jazz et autodidacte dans l'étude des musiques électroniques, le souffleur norvégien débute sa carrière solo en fanfare par l'album Khmer (1997) vendu à 200 000 exemplaires et proposant un mélange electro-jazz précurseur, pas encore nommé nu-jazz. L'album suivant, Solid Ether (2000), prolonge le croisement en alliant samples hip-hop et atmosphères ambient. Molver reçoit son premier Spellemannprisen (Victoire de la Musique en Norvège).

Entre deux albums de remixes (Recoloured en 2001, Streamer en 2002), NPM quitte ECM pour Universal où paraissent NP3 (2002) et Er (2005), récompensé d'un nouveau Spellemannprisen. Il compose également la bande originale du film Edy sortie la même année, suivie de remixes (Remakes).

En 2008, Re-Vision réunit des compositions de styles différents réalisées pour le cinéma, la télévision ou le théâtre. En 2009, Hamada confirme une nouvelle approche orientale. Retour à un jazz plus européen, Baboon Moon, paru à l'automne 2011, est enregistré dans son studio Ocean Sound avec Stian Westerhus (guitare) et Erland Dahlen (batterie). En avril 2014, l'album original Switch, réalisé en sextette, se distingue par ses compositions aux ambiances contrastées. Deux ans plus tard suit Buoyancy.

Nils Petter Molvaer est également crédité sur des albums de Bill Laswell et Jah Wobble (Radioaxiom - A Dub Transmission, 2001), Arild Andersen (2003), Ketil Bjornstad (2004), Sienna, Deeyah (2007) et Hector Zazou (2008).