Tomas Ledin

Nom de naissance

Tomas Folke Jonas Ledin

Naissance

25 Février 1952, Rätan, Östersund, Sweden

Biographie

Thomas Ledin naît à Rätan en Suède le 25 février 1952 mais grandit dans la ville de Sandviken. Sa carrière décolle rapidement, alors qu’il n’a que vingt ans et vient de publier son premier single « Då ska jag spela ». Celui-ci est un succès immédiat, qui en appelle vite d’autres, comme « Blå, blå känslor » en 1973, « Knivhuggarrock » en 1975, « Festen har börjat » en 1976 ou encore « I natt är jag din » en 1977. Sa curiosité le fait naviguer de style en style même s’il excelle dans la pop. C’est du reste cette facette qui pousse Benny Andersson, membre d’ABBA, à lui proposer de rejoindre le label du groupe, Polar Music. Thomas Ledin commence donc par assurer les chœurs sur la tournée du groupe en 1979-80, mais se voit bientôt offrir l’opportunité de chanter l’une de ses compositions, « Not Bad at All » durant le show. Avec le gros hit « Just Nu! », Thomas Ledin représente la Suède à l’Eurovision en 1980, sans l’emporter toutefois. Son affinité avec ABBA ne se dément pas lorsqu’en 1982 il enregistre le duo « Never Again » avec Agnetha Fältskog, l’une des deux chanteuses du quatuor. Pour elle, il écrit aussi le titre « Take Good Care Of Your Children » qu’elle interprète sur son album Wrap Your Arms Around Me en 1983. Anni-Frid Lyngstad, l’autre chanteuse d’ABBA, a aussi recours aux talents de compositeur de Thomas Ledin lorsqu’elle chante « I Got Something » sur son album Something’s Going On en 1982. Malgré une reconnaissance locale qui tend à s’accroître, le chanteur peine toutefois à donner une résonance internationale à sa carrière, même si l’Allemagne lui fait les yeux doux. Peu à peu, il s’intéresse aussi à la production et voit son nom associé à des artistes tels que Pugh Rogefeldt ou Magnus Uggla. Il ne perd malgré tout jamais l’espoir d’une carrière hors de Scandinavie et enregistre ainsi l’album Down on the Pleasure, entièrement en anglais. Face à à son échec commercial, il se remet à composer en suédois et goûte à un succès mérité en 1990 avec l’album Tillfälligheternas spel. Grâce à la sortie de plusieurs compilations, le souvenir de chansons anciennes de Thomas Ledin reste très vivace dans l’esprit des Suédois. Ainsi, plusieurs années après leur sortie, il n’est pas rare de voir certaines de ses titres s’immiscer dans les charts, comme « Sommaren är kort », qui s’y invite par exemple en 2020, soit… 38 ans après sa sortie initiale sur l’album Gränslös.