Junior Murvin

Nom de naissance

Murvin Junior Smith

Naissance

Jamaica

Biographie

Auteur d'un seul véritable hit, le Jamaïcain Junior Murvin a permis à The Clash de faire en 1977 le pont entre punk et reggae avec « Police and Thieves ». Connu auparavant surtout pour ses interprétations de chansons soul (en particulier de Curtis Mayfield), il enregistre ce titre en 1976 sous la houlette de Lee "Scratch" Perry. Cet unique succès ne lance pas sa carrière, Junior Murvin retombant ensuite vite dans l'anonymat. En 2007, il fait partie des chanteurs invités par le collectif Inna de Yard. Junior Murvin décède le 2 décembre 2013 à l'âge de soixante-quatr ans.

Murvin Junior Smith est né vers 1949 à Port Antonio en Jamaïque. Enfant, il écoute beaucoup de soul et s'entiche en particulier de Curtis Mayfield dont il possède le même type de falsetto. Sa famille s'établit à Montego Bay où il commence à se produire en public dans des concours de jeunes chanteurs. Ce n'est que lorsqu'il part habiter chez sa tante dans le ghetto de Trenchtown à Kingston qu'il commence à se lier au milieu reggae. Une première audition pour le Studio One de Clement "Coxsone" Dodd ne donne rien. Il revient alors à ses premières amours sous le nom de Junior Soul Murvin.

En 1966, il enregistre son premier single avec « Miss Kushie ». Mais il est surtout connu dans la région de Kingston pour ses interprétations de chansons de son idole Curtis Mayfield. A partir de 1970, Junior Murvin travaille avec le producteur Derrick Harriott avec qui il connaît un premier succès avec « Salomon » en 1972. Ce n'est cependant pas suffisant, et Junior Murvin disparaît quelques années de la scène musicale jamaïcaine. Il effectue son retour en enregistrant son titre « Police and Thieves » en 1976 au Black Ark Studio de Lee "Scratch" Perry. Cette chanson sur les rude boys et leurs démêlés incessants avec la police devient le tube reggae de l'été 1976 en Jamaïque et en Angleterre.

« Police and Thieves » entre dans la légende en 1977 en étant repris par The Clash sur son premier album. Il devient ainsi le premier pont entre punk et reggae, mettant en évidence la similitude entre les deux formes de révoltes. La chanson n'apporte cependant pas une vraie notoriété à Junior Murvin qui reste un artiste mineur. Après l'album Police & Thieves en 1977, il enregistre Tedious qui n'a que peu d'échos en 1978. Après Bad Man Posse avec Mikey Dread en 1982, il se tourne brièvement vers le dancehall avec Muggers in the Streets (1984) et Apartheid (1986). Junior Murvin finit par être totalement oublié jusqu'à sa participation en 2007 au collectif Inna de Yard. « Police and Thieves » est lui resté l'un des titres reggae les plus connus au monde à travers ses multiples versions ultérieures.

Souffrant depuis longtemps d'hypertension et de diabète, Junior Murvin décède le 2 décembre 2013 à son domicile de Port Antonio.