Nelson Freire

Naissance

8 Octobre 1944, Boa Esperança, Minas Gerais, Brazil

Biographie

Pianiste brésilien né en 1944, Nelson Freire prend ses premières leçons à l'âge de trois ans et suit le parcours classique de l'enfant prodige en remportant à douze ans le Concours international de Rio de Janeiro puis, à vingt ans, la Médaille Dinu Lipatti à Londres. Spécialiste de l'interprétation de Chopin (The Preludes), le pianiste multiplie les tournées et les enregistrements au cours des années 1970. En solo, en duo avec Martha Argerich ou avec orchestre, Nelson Freire gagne en notoriété par ses récitals consacrés à Liszt (Harmonies du soir), Rachmaninov, Brahms, Debussy ou Villa-Lobos (Brasileiro, 2012). En 2014 paraît l'intégrale de ses enregistrements Columbia et le Concerto n° 5 « Empereur » de Beethoven avec le Gewandhausorchester de Leipzig, dirigé par Riccardo Chailly. En 2016, il fait une étonnante incursion dans le répertoire de J. S. Bach (Partita n° 4, Suite anglaise n° 3).

Nelson Freire est né le 8 octobre 1944 à? Boa Esperança, dans l'État de Minas Gerais, au Brésil. Dès l'âge de trois ans, il se confronte aux premières leçons de piano enseignées par sa soeur aînée. Devenant rapidement un prodige du clavier, il joue du Mozart en récital et suit des cours auprès de deux professeurs.

Son premier coup d'éclat a lieu à l'âge de douze ans, en 1957, lorsqu'il remporte le Concours international de Rio de Janeiro en interprétant le Concerto n°5 « Empereur » de Beethoven devant un jury comprenant Lily Kraus, Marguerite Long et Guiomar Novaes. Après l'obtention d'une bourse pour des études à Vienne, en Autriche, Nelson Freire entame une carrière de concertiste et effectue sa première tournée internationale. En 1964, il remporte un nouveau concours de piano à Lisbonne et, en 1968, fait ses débuts à Londres, puis aux États-Unis deux ans plus tard avec le New Philharmonic dirigé par Rudolf Kempe (qu'il retrouvera pour des tournées avec le Royal Philharmonic Orchestra). Ses prestations d'alors à la radio feront l'objet d'un coffret intitulé Radio Days : The Concerto Broadcasts 1968-1979.

Dans les années 1970, Nelson Freire multiplie concerts et enregistrements, se spécialisant dans le répertoire romantique et celui de Chopin en particulier. Avec une affection pour les duos, il signe avec Martha Argerich un récital comprenant la Suite n°2 op. 17 de Rachmaninov et les Variations sur un thème de Paganini de Lutoslawski, publié par Philips en 1982. Les deux artistes se retrouvent par la suite en concert ou en studio. Les enregistrements qu'il réalise à cette époque pour Columbia seront rassemblés en 2014 dans le coffret The Complete Columbia Album Collection.

Au cours des années 2000, le catalogue de Nelson Freire s'étoffe avec sa signature sur le label Decca, qui publie ses fameux Nocturnes de Chopin, ainsi que les deux concertos pour piano de Brahms, des sonates de Beethoven, des récitals Schumann, Debussy et Liszt (Harmonies du soir). En 2012 paraît Brasileiro : Villa-Lobos & Friends, suivi, en 2014 du Concerto n° 5 « Empereur » de Beethoven avec le Gewandhausorchester de Leipzig dirigé par Riccardo Chailly. En 2016, il fait une incursion inédite dans le répertoire de J. S. Bach, en tournée et sur un disque qui comprend notamment la Partita n° 4 et la Suite anglaise n° 3.