Derek and the Dominos

Naissance

14 Juin 1970, London, London, England

Biographie

Groupe éphémère de la sphère classic rock, Derek and the Dominos n’existe qu’une petite année. En effet, si l’acte de naissance indique 1970, la séparation est déjà effective en 1971. C’est Eric Clapton qui en est à l’origine, entouré de membres de son ancien groupe Delaney & Bonnie and Friends, dont Bobby Whitlock (claviers et chant), Carl Radle (basse) et Jim Gordon (batterie). Ensemble, ils donnent un premier concert à Londres le 14 juin 1970, point de départ d’une tournée dans tout le Royaume-Uni. Ce n’est qu’à la fin de celle-ci que les musiciens se préoccupent enfin d’enregistrer un album, au cœur de l’été 1970. Il sort l’hiver qui suit sous le nom de Layla and Other Assorted Love Songs et contient notamment l’un des plus grands tubes composés par Eric Clapton, « Layla », que le guitariste reprendra plus de deux décennies plus tard dans une version dépouillée sur le fameux album acoustique Unplugged. Si Duane Allman participe alors aux enregistrements, il n’intègre pas pour autant le groupe en tant que membre permanent. La formation se sépare donc en 1971 sans avoir enregistré de second disque. Quelques morceaux enregistrés resteront à l’abri des oreilles du public jusqu’en 1988 et la parution du coffret Crossroads. Pour autant, aucun des musiciens, si ce n’est Eric Clapton lui-même et le discret Bobby Whitlock, ne goûtera sereinement aux multiples rééditions, compilations ou albums en public venus garnir au fil des ans la discographie de ce groupe météorique. Carl Radle, le batteur, décède en 1980 de complications rénales liées à ses multiples addictions, tandis que le batteur Jim Gordon sera interné après avoir tué sa mère à coups de marteau lors d’une crise de schizophrénie survenue en 1983. Quant à Duane Allman, il se tua dans un accident de moto dès 1971. 

Eric Clapton a rencontré Bobby Whitlock (clavier, chant), Carl Radle (basse) et Jim Gordon (batterie), durant l'épisode Delaney & Bonnie & Friends. Le guitariste aspire a s'émanciper du surnom de « God », si lourd à porter, il veut se fondre au sein d'un groupe, être un simple guitariste.


Péchés capiteux

Au delà de ces soucis de personnalité, Eric Clapton affronte deux autres démons, l'héroïne et la concupiscence envers Pattie Boyd, la femme de son meilleur ami George Harrison. Tous les ingrédients sont réunis pour l'enregistrement d'un chef-d'oeuvre dont les séances ont lieu au studio Criteria à Miami à partir d'août 1970, sous la direction de Tom Dowd.

Dialogues exceptionnels

Layla and Other Assorted Love Songs bénéficie de la présence d'un autre guitariste surdoué, Duane Allman (The Allman Brothers Band) dont le jeu de slide exceptionnel va donner lieu à des dialogues entre sa guitare et celle d'Eric Clapton sur de nombreux titres. Eric Clapton joue en pensant à Pattie Boyd, dont le morceau phare, le fameux « Layla », lui est officieusement dédié.


Dissolution en studio

Curieusement, Layla and Other Assorted Love Songs ne devient pas un important succès à sa sortie. La tournée qui s'ensuit est de plus polluée par les abus d'alcool et de drogues systématiques des membres du groupe. Derek and the Dominos tentent d'enregistrer une suite à Layla and Other Assorted Love Songs, sans Duane Allman décédé entre temps; mais le groupe se dissout en studio, seules quelques pistes sortiront ultérieurement sur le coffret Crossroads (1989).

Patrimoine du rock and roll

Layla and Other Assorted Love Songs fait aujourd'hui partie du patrimoine de la musique, il est l'unique témoignage de la rencontre de deux guitaristes qui ont emmené le blues rock à son sommet. Deux jeux de guitare exceptionnels se confrontent et se complètent plus qu'ils ne s'affrontent, sur des chansons à l'écriture parfois brillante.