Juvenile

Nom de naissance

Terius Gray

Naissance

26 Mars 1975, New Orleans, Louisiana, United States of America

Biographie

Né Terius Gray le 26 mars 1975 à La Nouvelle-Orléans, Juvenile est connu pour son association avec le label Cash Money Records et son appartenance au groupe de gangsta rap Hot Boys. Son premier album Being Myself, paru en 1995, s'inscrit dans le courant rap bounce d'alors avec son style enlevé et enjoué. Juvenile rejoint ensuite le groupe Hot Boys de Lil Wayne, B.G. et Turk et continue en solo avec l'album 400 Degreez (1998) et le n° 1 « Slow Motion » en 2004 pour le label Cash Money. Cet éminent représentant du rap Dirty South publie Reality Check en 2006 puis Cocky and Confident en 2009. Malgré différents problèmes légaux (possession de marijuana, paiement de pension alimentaire), le rappeur reste actif dans les années 2010 avec les albums Beast Mode (2010) et Rejuvenation (2012). Souffrant d'une baisse de popularité manifeste, il sort néanmoins The Fundamentals (2014). Devant l'échec de ce onzième album, Juvenile réintègre le giron du label Cash Money quitté en 2003 et revient à son style d'origine avec l'album Just Another Gangsta (2019), en collaboration avec Birdman.

Juvenile est né Terius Gray le 26 mars 1975 à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane (Etats-Unis).

Rappeur du Sud

Rappeur depuis sa plus jeune adolescence (ce qui explique son surnom), Juvenile se fait connaître dans le sud des Etats-Unis avec Being Myself (Warlock Records), l'un des premiers albums du style bounce paru en 1995.

Signé sur le label Cash Money des frères Ronald et Bryan Williams (alias Birdman), il voit sa popularité monter avec les albums Solja Rags (1996) et 400 Degreez (n°2 des charts rap en 1998) et ses hits « Back That Azz Up » (n°1) et « Ha » (remixé par Jay-Z). A cette même période, il forme le groupe Hot Boys avec son complice Lil Wayne.

Duo gagnant

En 2002, Juvenile quitte Cash Money et forme le collectif The UTP Playas qui sort l'album The Compilation, sans grand succès. De retour au label, il obtient un nouveau n°1 avec le duo « Slow Motion », enregistré in extremis avant la disparition de Soulja Slim et extrait de l'album The Great Juve sorti en 2004. L'année suivante, il offre le hit « Noila Clap » aux UTP Playas.

Malgré quelques déboires (sa villa est emportée par l'ouragan Katrina), l'éminent représentant du gangsta rap et du son Dirty South tient le haut du pavé avec l'album Reality Check, n°1 des charts en 2006. Il est suivi de Cocky and Confident (2009), toujours pour la major Atlantic.