Diego El Cigala

Nom de naissance

Diego Ramón Jiménez Salazar

Naissance

27 Décembre 1968, Spain

Biographie

Le chanteur de flamenco Diego el Cigala est l'un des plus populaires en Espagne depuis ses débuts en 1998. Après s'être fait connaître internationalement grâce au disque Lagrimas Negras (2003), ce gitan madrilène remporte un grand succès avec son disque dédié au maître du cubisme, Picasso en Mis Ojos (2005). En 2011, Diego El Cigala reçoit un Latin Grammy Award pour l'album trans-genres Cigala & Tango. Diego el Cigala poursuit en 2013 son exploration des convergences entre flamenco et tango avec Romance de la Luna Tucumana.

Ramon « El Cigala » Jiménez Salazar naît à Madrid en décembre 1968, d'une mère chanteuse amatrice de flamenco, et soeur du musicien Rafael Farina, et d'un père musicien andalou. A douze ans, il remporte le Certamen Flamenco Joven de Getafe, concours madrilène mettant en compétition de jeunes chanteurs. Il débute sa carrière auprès de musiciens tels que Gerardo Nunez, Vicente Amigo ou Camarón, et de danseurs tels que Mario Maya, Crostobal Reyes ou Farruco.

Sur son premier album solo intitulé Undebel (1998), Ramon El Cigala est accompagné par les guitaristes Tomatito, Paquete, Anton Jimenez et David Amaya. Entouré du guitariste Nino Josele et de percussionnistes, il consacre son deuxième disque Entre Vareta Y Canasta (2000) à différents styles de flamenco comme le martinete, la buleria, ou les fandangos. Avec Corren Tiempos de Alegria (2001), il se tourne vers la rumba et le bolero. L'album est aussi marqué par la présence du pianiste Bebo Valdés et le trompettiste Jerry Gonzalez, ainsi que de musiciens de jazz s'étant illustrés sur le film Calle 54 (2000) de Fernando Trueba. C'est au côté de Nino Josele qu'il enregistre en public l'album Directo en el Teatro Real (2002) sur la scène du prestigieux théâtre de Madrid.

Encensé par la critique, et notamment celle du New York Time qui le nomme album de l'année, le disque Lagrimas Negras (2003) fait se croiser, avec Bebo Valdés, les styles flamencos de la buleria et de la seguirilla (« Veinte anos », « La bien paga »), et latins du tango (« Nieblas del riachuelo », « Se me olvido que te olvidé »). Il est élu meilleur album de musique tropicale traditionnelle lors de Latin Grammy Award en 2004.

Réalisé en hommage au peintre cubiste, Picasso en Mis Ojos (2005) s'appuie sur des compositions de Rafael Alberti, Carlos Chaouen, Javier Rubial ou Javier Krahe. Réunissant une pléiade d'artistes comme Tomatito, Paco de Lucia, Josemi Carmona, Raimundo Amador et Jerry Gonzalez, ce disque remporte également un Latin Grammy Award du meilleur album flamenco.

Diego El Cigala reprend ensuite un répertoire de tangos et de boléros populaires sur l'album Dos Lagrimas (2008), avec les titres « Historia de un amor », « Compromiso », « Dos Gardenias » ou « Maria de la O ». Toujours audacieux, Diego El Cigala introduit du flamenco dans le tango sur Cigala & Tango en 2011, enregistré en public à Buenos Aires en Argentine. Ce disque exceptionnel reçoit le Latin Grammy Award de la catégorie tango.  Diego el Cigala poursuit en 2013 son exploration des convergences entre flamenco et tango avec Romance de la Luna Tucumana.