Vin's

Nom de naissance

Charlie Bouan

Biographie

« Tu sais j’avance même si cette peur me coupe les jambes, souvent je me sens si seul au milieu de tous ces gens ». Par cette confession sur le morceau “Peur”, Vin’s, 25 ans, cristallise en quelques mots tout son parcours. 
La solitude, il l’apprivoise dès son plus jeune âge et sort son premier projet intitulé “Seul à l’arrivée”. Il commence à rapper aux alentours de sa douzième année. Au début il est “un” parmi tous ses potes, mais très vite il se retrouve seul à prendre cette passion au sérieux. Fini les Skyblog pour relayer sa musique, les open mics et l’enthousiasme des années 2000 dont il ne gardera que le pseudo “Vin’s” donné par ses potes en hommage à Vincent Cassel dans “La Haine”. 
À 19 ans, il conclut une formation d’ingénierie du son et en profite pour produire, par ses propres moyens, sa première proposition musicale conséquente. Il reste, à ce jour, l’un des seuls rappeurs à pouvoir se vanter d’avoir fait valider un de ses EP comme projet de fin d’études à l’Éducation nationale. Cela donne “Comme par Magie” en 2013 et la fierté d’avoir pressé ses 100 premières mixtapes.
Se qualifiant lui-même de vagabond, sa vie personnelle l’a fait traverser Marseille, Lyon, Montpellier et même les Hautes-Alpes. Sa naissance musicale s’ancre dans les rues de Grenoble. Il a la particularité, rare pour un rappeur, de se balader de ville en ville et de scène en scène sans jamais n’en revendiquer aucune. Ce périple l’amène en 2014 à produire en indépendant un premier album “Freeson” aux côtés du Wazacrew, le collectif qui l’accompagne depuis le début. Les choses sérieuses commencent. 
En août de la même année, il sort le freestyle “FBitch” et expérimente un tout nouveau type de solitude : celui du succès. Le morceau sur la dérive de nos réseaux sociaux pourrait être le point de départ d’une demi-douzaine d’épisodes de Black Mirror. Alors il fait parler, commenter, partager, et ce, des centaines de milliers de fois. Quand beaucoup y auraient vu une vague sur laquelle surfer, Vin’s décide de digérer ce qui lui arrive en prenant du recul. Seul.
Trois années pour faire le point, sans pour autant oublier la musique. Quelques sons sortent par-ci par-là sans que cela ne soit assez pour étancher la soif de ceux qui le suivent depuis le début. Sa stratégie, qu’il revendique comme spontanée, finit par payer. Son retour se fait remarquer et tout s’enchaîne. Repéré depuis “FBitch” par l’humoriste Malik Bentalha, ce dernier n’a pas oublié le talent de l’artiste et revient à la charge en 2017 pour pousser Vin’s à signer en major. En octobre, il se lance chez Capitol. En décembre ses vues sur Facebook explosent avec le morceau “#MeToo”. Il attire des médias moins spécialisés car il y évoque avec sincérité son point de vue sur le mouvement #balancetonporc et le traitement des femmes dans notre société. Il prouve à ceux qui s’y intéressent d’habitude de loin, que le rap n’est pas intrinsèquement misogyne. Faire ce morceau lui tenait à cœur « mais je ne veux pas rester là-dessus, j’avance » précise-t-il en ajoutant qu’il refuse de voir son art comme politique.
C’est ainsi qu’il introduit la sortie de son EP “23H59” (19 janvier 2018). « Ils veulent du buzz moi j’le fais sans le chercher, c’est pour ça qu’ils veulent tous ma recette » nous dit-il dans “Hors Ligne”, l’un des morceaux du projet. Et là, plus question d’être solitaire. Sa recette, il en puise les ingrédients dans son entourage. Une bonne part de ses proches qui ont toujours été là (Sylver pour son érudition musicale, Liam pour ses images, El’Ka pour l’efficacité et la spontanéité ou encore Nocive pour la finesse de l’écriture), le tout avec un zeste d’expérience de l’industrie musicale lorsqu’il va en studio aux côtés du producteur Kore. Un savant mélange d’intimité et de professionnalisme, prêt à sortir du four. 
Pour lui, “23H59” c’est le moment où tout bascule. L’artiste partage ce qu’il a vécu depuis son premier album pour terminer la journée avec son public. Quitter la solitude pour la foule peut faire “Peur”. Il l’exprime avec audace sur le dernier titre du projet. Mais cette fois-ci, Vin’s semble vouloir continuer sur sa lancée. Il est prêt à attaquer l’aube de front avec déjà un nom d’album, des idées précises de clips et toujours la même conviction de ce que doit être sa musique : « Un esprit incisif, des phrases qui frappent à la Sinik et l’objectif ultime de saisir des émotions et de les traduire en texte. ».

Dernière Sortie

14 avr 2022

Vin's

Photos