Little Dragon

Naissance

Sweden

Biographie

Le groupe electro pop suédois Little Dragon fait surface en 2006 avec une poignée de singles obscurs suivis d'un album homonyme. La participation de la chanteuse Yukimi Nagano à l'album Plastic Beach de Gorillaz dresse les oreilles d'une presse unanime à la sortie du deuxième opus Machine Dreams en 2009. Ritual Union en 2011 gagne encore des fans à l'impeccable bande à Yukimi Nagano. Little Dragon revient en 2014 avec l'album Nabuma Rubberbrand et le single « Paris ». Trois ans plus tard, les Suédois signent un cinquième album, Season High, dont, une fois n'est pas coutume, ils délèguent la production. Et c'est James Ford, connu pour sa participation à Simian Mobile Disco qui la prend en charge.

Emmené par la charmante chanteuse d'origine japonaise Yukimi Nagano, l'entité Little Dragon voit le jour à Göteborg (Suède) autour de Fredrik Kallgren (basse), Hakan Wirenstrand (claviers) et Erik Bodin (batterie).

Un premier 45 tours en édition limitée, « Twice », sort sur le label Off The Wall en 2006. Le groupe signé sur le label anglais Peacefrog Records délivre un premier album d'electro pop teintée de beats lounge et de réminiscences new wave. Sorti en septembre 2007, Little Dragon se fait connaître par les vidéos de « Constant Surprises », « After The Rain » et du nouveau single « Fortune ».

Apparu dans les listes des groupes émergents de l'année 2009, Little Dragon est davantage remarqué par la prestation de trois membres dont la chanteuse à deux titres de l'album Plastic Beach de Gorillaz. Leur performance sur « Empire Ants » met la puce à l'oreille de la presse et du public qui découvre a posteriori le deuxième opus Machine Dreams, sorti en août 2009. Des titres comme « My Step » ou « Never Never » augurent d'une suite à plus grande échelle. Ritual Union en 2011 comble les attentes avec un bel album d'electro soul.

Little dragon ressurgit en 2014 avec la chanson « Paris » et son clip tourné entre Texas et Paris, avant la sortie de son quatrième album intitulé Nabuma Rubberbrand. Son successeur apparaît quatre ans plus tard et prend le nom de Season High. Construit autour du thème de la grisaille de la ville d'origine de Goteborg, il est dirigé, une fois n'est pas coutume, par un producteur extérieur, en l'occurrence, James Ford de Simian Mobile Disco.