Céline Rudolph

Biographie

Chanteuse allemande nourrie d'influences brésiliennes et de jazz, Céline Rudolph passe par diverses formations (Out of Print, Mosaiq, Fabula) avant de se lancer dans une carrière solo. Remarquée pour son art consommé du chant et du swing, elle signe entre plusieurs projets et spectacles les albums Brazaventure (2007), Metamorflores (2008) et un hommage à Henri Salvador en 2011.

La chanteuse allemande Céline Rudolph, née à Berlin, est très tôt saisie par l'ambiance musicale qui règne dans le foyer familial ; à douze ans, elle pioche dans la discothèque paternelle fournie en sons afro-américains et brésiliens. Pendant que sa mère française lui enseigne de sa langue, la jeune fille apprend le portugais et étudie la philosophie.

Parvenue à la croisée des chemins, Céline Rudolph choisit la musique. En 1990, après des cours à la Hochschule der Künst de Berlin, la musicienne fan de jazz forme le groupe Out of Print dont les deux albums Segredo et le live Berlin 1999 paraissent sur Nabel Records. Ces parutions s'accompagnent de récompenses (1er Prix du festival de jazz de Leipzig dans la catégorie « jeunes espoirs ») et de tournées, des Balkans à l'Afrique.

Éprise du « continent noir », Céline Rudolph reste quelques temps en Afrique, avant de revenir à Cologne à la fin de la décennie. À partir de 2001, elle chante dans l'orchestre de jazz Mosaiq et dans l'ensemble Fabula avec son acolyte Jürgen Friedrich, axé sur l'improvisation. L'artiste allemande croise Lee Konitz et Bobby McFerrin sur différents projets et travaille sur le Pierrot Lunaire de Schoenberg ou Barock Meets Jazz du contre-ténor français Gérard Lesne.

Experte dans le grand écart entre les musiques savantes et populaires, doublée d'une grande agilité vocale, Céline Rudolph enseigne l'art du chant à l'École Supérieure de Musique de Dresde (2003). En 2006, elle participe à l'album Samba Tsigane du trompettiste Dusko Goykovich. Installée dans une résidence artistique à Lisbonne, elle fait connaissance avec le milieu musical du cru, puis part à São Paulo pour y enregistrer son premier album solo Brazaventure, paru sur Enja en 2007.

Après une tournée brésilienne, Céline Rudolph présente le spectacle Lisboa-Maputo-Berlin, écrit deux ans auparavant, puis s'attelle à son nouvel album Metamorflores, paru en 2008. La tournée se poursuit jusqu'au Brésil, avant une nouvelle étape en studio consacrée au répertoire d'Henri Salvador, l'une de ses plus fortes influences. L'album Salvador sort en septembre 2011.