Mel Tormé

Nom de naissance

Melvin Howard Tormé

Naissance

13 Septembre 1925, Chicago, Illinois, United States

Biographie

Melvin Howard Tormé est un chanteur et acteur américain né le 13 septembre 1925 à Chicago aux Etats-Unis. Enfant prodige, il commence à chanter à l'âge de 4 ans dans un orchestre de jazz. A 13 ans, il écrit sa première chanson et plus tard il arrête le lycée pour intégrer le groupe de Chico Marx. En 1943, il débute sa carrière d'acteur au coté de Frank Sinatra dans une comédie musicale. L'année suivante, il forme un des tous premiers trios vocaux The Mel-Tones avec Les Baxter et Ginny O'Connor. Tormé se sépare du groupe en 1947 pour poursuivre une carrière solo. Dans les années 50, il laisse définitivement son image de pop star derrière lui et se réoriente vers le jazz. Il enchaîne alors les tournée à travers le monde et se forge une excellente réputation surtout dans les années 70 avec le retour du jazz vocal. Mél Tormé a écrit plus de 250 chansons dont plusieurs sont devenues des standards jazz. En 1999, il reçoit un Grammy Award pour la totalité de sa carrière et il meurt le 5 juin de la même année des suites d'une deuxième attaque.

Néle 13 septembre 1925 à Chicago, Melvil Howard Tormé est le filsd'un couple d'immigrés juifs russes surnommés Torma, transformé enTormé à leur arrivée à Ellis Island. Le fils prodigue débutesa carrière prolifique à l'âge de quatre ans en chantant « You'reDrinving Me Crasy » dans un restaurant de sa ville natale, leBlackhawk Club. Alors qu'il y déjeune avec ses parents, legroupe résident du restaurant, le Coon-Sanders Orchestra, apprendqu'un tout jeune fan se trouve dans l'assistance.Ilpropose alors à Mel de monter sur scène. Sa voix les marquetellement qu'ils proposent à l'enfant de revenir chanter une foispar semaine avec eux, lui offre 15 dollars par représentation et ledîner pour sa famille. C'est le début d'une longue carrière dansle show business.

Sa fascination pour la batterie naît également à cette période. Ildevient acteur radio à neuf ans et publie sa première chanson àquinze. Un an plus tard, Chico Marx l'engage dans son orchestre commebatteur et chanteur (1942-1943). Comme si cela n'était passuffisant pour un adolescent, il co-écrit avec Bob Wells la chanson« The Christmas Song » popularisé par Nat King Coll en 1946et devenue un immense standard de Noël.
Après avoir tenuquelques petits rôles au cinéma et une fois libéré de sesobligations militaires, il monte une formation vocale, MelTormé and his Mel-Tones. L'ensembleenregistre avec Artie Shaw juste après la fin de la guerre. Devenupopulaire, il se lance dans une carrière de soliste, se produisant àla radio, à la télévision, au cinéma et au cabaret.

C'està cette période qu'un Disc-Jockey d'une radio le surnomme « The Velvet Frog » (le brouillard de velours) pour décrire sa voixsi particulière de crooner. Mel Tormé détestait ce surnom qui,pour lui, ne reflétait pas son amour pour le jazz.Durantles années 50 et 60, il enchaîne lesenregistrements et perfectionne son chant jazz, s'inspirantde son idole, Ella Fitzgerald. Son association avec Marty Paich,pianiste et arrangeur de renom, aboutit à l'album PreludeTo a Kiss. SuiventTormé,Back inTown etMel TorméSings Shubert Alley.

Pendantpresque dix ans, il stoppe ses enregistrements studio avant derevenir avec Mel Tormé A New Album,enregistré à Londres en 1977 avec le Chris Gunning Orchestra et lesaxophoniste Phill Woods. Sa carrière prend un nouvel élan dans lesannées 80. Les goûts du public changent et on assiste à un regaind'intérêt pour les grands standards de jazz. C'est avec leconcours de George Shearing que Mel Tormé débute en 1982 une longueet fructueuse collaboration discographique, quasiment jusqu'à samort et presque exclusivement sur le label Concord Jazz. Le succèsest alors publique et critique, sauf en France où on le connaît peuet où les puristes lui tournent le dos. Désamour partagé puisqueMel Tormé n'était pas tendre avec le public français qu'ilaccusait de ne rien y entendre au jazz.

Touche à tout génial,Mel Tormé laisse autant de grandes chansons que de scripts pour la télévision, de livres, de rôles pour le cinéma ou de subtilsarrangements musicaux. Hyper actif et passionné, on lui doitnotamment le livre The Other Side OfThe Rainbow qui retrace sonexpérience comme directeur musical des émissions de télévision deJudy Garland sur CBS dans les années 60. À noter aussi labiographie du batteur Buddy Rich en 1993, Traps,The Drum Wonder qui, commelui, suscitait l'admiration ou l'indifférence, mais certainement pasl'unanimité.

À sa mort, le 5 juin 1999 à Los Angeles, MelTormé laisse derrière lui plus de 200 enregistrements et quelquesclassiques du patrimoine musical comme « Born To The Blue »,« The Christmas Song », « Welcome To the Club »,« Stranger in Town » ou « California Suite ».Bing Crosby dira de lui qu'il était le plus fantastique« performer » musical  qu'il n'ait jamais connu.